fbpx
French VERSION
,

Relais Mondiaux d’athlétisme : l’Afrique récolte 1 médaille en or, 2 en argent et 2 en bronze

Les rideaux sont tombés sur les Relais Mondiaux d’athlétisme de Selésie, en Pologne (1er et 2 mai). Avec une médaille en or, deux en argent et autant en bronze, l’Afrique n’a pas fait de la figuration.

YOKOHAMA, JAPAN - MAY 10: Anaso Jobodwana, Simon Magakwe, Emile Erasmus and Akani Simbine after the mens 4x100m relay heats during Day 1 of the 2019 IAAF World Relay Championships at the Nissan Stadium on May 10, 2019 in Yokohama, Japan. (Photo by Roger Sedres for the IAAF)
L'équipe de relais sud-africain du 4x100 s'est imposée aux Mondiaux de Selésie dans sa finale pour remporter la seule médaille d'or de l'Afrique.

Fini les compétitions, place maintenant au bilan pour l’Afrique qui a participé aux récents Relais Mondiaux d’athlétisme. À Silésie, en Pologne, les «ambassadeurs» du continent ont tant bien que mal tenu la dragée haute à leurs concurrents. Alignés sur plusieurs distances, les coureurs africains ont fait honneur à leur pays d’abord et leur continent ensuite.

L’Afrique du Sud, la grosse satisfaction

Si le Kenya a récolté plus de médailles (3) dans ces Mondiaux, l’Afrique du Sud est le seul pays africain à s'être par d'or. Son relais 4x100 a survolé les débats pour s’adjuger de la première place.

Avec leur tête de file Akani Simbine, l’équipe de relais complétée par Thando Dlodlo, Tlotliso Gift Leotlela et Clarence Munuai ont ainsi réalisé, la meilleure performance dans leur finale. Avec un chrono  de 38.71, ils ont devancé l’Italie (39.21) et le Japon (39.42).

 Le Kenya se lie un destin avec l’argent

Relais Mondiaux d'athlétisme : les Kenyanes couronnées en Pologne (archives).

Les athlètes kenyans ont encore une nouvelle fois démontré leur talent. Réputés beaucoup plus dans les courses de fond, ils commencent cependant, à prendre goût aux autres distances. Dans ces Mondiaux de Selésie, leur relais 4x200 masculin a fini à la deuxième place de la finale de la catégorie.

Avec Mark Orieno Odhiambo, Mike Mokamba Nyang’au, Elijah Onkware Mathew et Hesborn Ochieng, le quatuor a établi un temps de référence de 1.24.26, derrière l’Allemagne (1.22.43) et devant le Portugal (1.24.53).

Les filles Naomi Korir, Gerguson, Cheruiyot et Rotich ont tracé la voie, un jour plutôt, le samedi 1er mai, en décrochant le métal en argent dans le 2x2X400 féminin. Mieux, leur relais mixte haies (les filles Priscilla Tabunda et Nusra Rukia et les garçons Michael Musyoka Nzuku et Wiseman Were Mukhobe) a réussi à remporter la médaille de bonze. Avec un temps de 59.84 derrière l’Allemagne (56.53) et la Pologne (56.68).

Le Botswana a de son côté, gagné une médaille en bronze au 4x400. Les relayeurs Isaac Makwala, Boitumelo, Ditiro Nzamani et Leungo Scotch ont également réalisé un temps de 3.04.77 pour s’assurer une place parmi les trois meilleures équipes derrière  les Pays-Bas (3.03.45) et le Japon (30.04.45).

Jim CEESAY

Tableau des médailles de l'Afrique

Or (1)

Hommes : Afrique du Sud (4x100)

Argent (2)

Hommes : Kenya (4x200)

Filles : Kenya (2x2X400)

Bronze (2)

Hommes : Botswana (4x400)

Relais mixte : Kenya (distance non spécifiée)

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram