fbpx
French VERSION

Ricardo Faty: "C'est vraiment étrange de jouer en été avec la chaleur"

Avec la reprise de la ligue turque vendredi, la chaleur du climat est une source de préoccupation pour les footballeurs. C’est la révélation du milieu de terrain sénégalais d'Ankaragücü, Ricardo Faty.

"C'est vraiment étrange de jouer en été. Nous sommes évidemment un peu inquiets de la chaleur. Mais il n'y a pas d'autre solution ", a déclaré Faty à BBC Sport Africa.

La température moyenne à Ankara en juin est de 28 degrés Celcius (82,4 degrés Fahrenheit) et en juillet de 32 degrés Celcius (89,6 degrés Fahrenheit).

Le huis-clos, un avantage

L'équipe de Faty, Ankaragücü, est l'une des sept équipes qui luttent contre la relégation en Turquie, à huit matchs de la fin.

La Super Lig a été suspendu pendant trois mois en raison de la pandémie du Covid-19. La ligue turque est l’une des dernières à être suspendu en Europe. Une des raisons qui ont poussé le Nigérian Jon Obi Mikel à mettre fin à son contrat avec Trabzonspor et à quitter le pays.

Tous les matchs se joueront à huis clos - ce qui, selon Faty, pourrait être un avantage pour son équipe.

"Nous avons beaucoup de fans et c'est frustrant de ne pas avoir leur soutien. Mais cela pourrait favoriser l'équipe à l'extérieur lorsque vous visitez de grandes équipes comme Besiktas, Galatasaray, Besiktas, Fenerbahce ou Trabzonspor", a-t-il expliqué.

"Ce sera du pur football et tout se passera sur le terrain", ajoute-t-il.

Premier footballeur  testé positif en Turquie

Ricardo Faty- « À ce jour, je suis complètement guéri et mes tests ...

Pendant l'interruption de trois mois de la Süper Lig turque, Faty a dû être mis en quarantaine après avoir été testé positif au Covid-19.

"J'ai appris que j'étais le seul joueur de l'équipe à avoir été testé positif. En fait, j'étais le premier de toute la Süper Lig turque à l'époque, car nous étions le premier club à reprendre l'entraînement", a-t-il déclaré.

Sans ces tests effectués par le personnel médical de son club, il n'aurait pas eu connaissance de sa maladie.

"Je n'avais aucun symptôme, aucun mal de tête. C'était probablement quelque part en moi mais je suppose que mon système immunitaire était très fort".

Maintenant en sécurité, il fait l'éloge des services de santé.

"La Turquie a pris le contrôle de la situation. Beaucoup d'hôpitaux ont ouvert leurs portes ces dernières années et beaucoup de lits et d'équipements étaient disponibles. De plus, des masques ont été livrés à domicile. Il nous suffisait d'envoyer des SMS et d'en obtenir pour toute la famille. Des gels hydro-alcooliques étaient disponibles partout dans la rue ou dans les magasins", raconte-t-il.

Aristide NGUEMA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram