fbpx
French VERSION

Rugby: Assa, le «pare-feu» de la discrimination

La 2ème ligne du Stade Français Assa Koïta s’engage dans la lutte contre les discriminations. Elle a récemment quitté la sélection des Bleues du rugby pour des considérations extra-sportives.

Assa Koïta s’engage contre les discriminations.

Elle a annoncé son départ de la sélection féminine de rugby de France, il y a 6 mois. Assa Koïta (29 ans) avait en effet fait une révélation fracassante sur la cause de cette retraite anticipée. «Merci aux personnes qui m’ont acceptée avec ou sans foulard, sans jugements, car vous savez, mon foulard a fait l’objet de rejet et a mis fin à ma carrière internationale malgré moi», avait-elle posté sur son compte Twitter.

Des allégations réaffirmées récemment sur le plateau de la chaîne de télévision BeIN Sports. En indiquant avoir reçu des appels de la Fédération française de rugby après s’être exposée avec le voile. «Malgré les bonnes performances avec le Stade Français (son club), on ne m’a plus jamais appelée en Bleues. Une décision à laquelle je ne m’attendais pas et c’est dommage. Mais je n’ai aucun regret sur mon choix».

Le mea culpa de la sélectionneuse de France

Une sortie qui avait fini de susciter la polémique. Elle a même installé un malaise dans le rugby français. D’autant plus que la sélectionneuse de l’équipe de France féminine de rugby, Annick Hayraud, avait apporté un démenti, justifiant «cette non-sélection par un choix purement sportif, pour une question de niveau de jeu». Pour tirer cette affaire au clair, la Fédération avait initié une confrontation jeudi dernier. Et l’issue est plus heureuse.

«La discussion fut constructive. Annick Hayraud a reconnu, dans le cadre d’une discussion avec Assa Koïta sur sa non-sélection, avoir exprimé des propos sur le port du voile et sur la religion en général. Elle a expliqué que ces propos n’avaient pas influencé le processus de sélection» peut-on lire dans le communiqué de la FFR. «Elles ont discuté paisiblement sur la question et ont décidé communément de considérer cet épisode. Démontrant l’intelligence et la convergence de valeurs de deux femmes sportives…», ajoute la même source.

«Eviter ce genre de situation à l’avenir»

La vérité a, en effet, jailli de cette rencontre. Aissa Koïta est confortée par la Fédération, qui «se positionne fermement sur le sujet afin que ce genre de situation ou événement ne se reproduise à l’avenir, que ce soit en termes de ressentis ou de faits». Dans la foulée, la joueuse s’est engagée à mener des travaux dans le cadre de la Commission fédérale de lutte contre les discriminations.

«On connaît la vérité et c’est le principal. Maintenant, on va travailler pour faire avancer les choses ensemble et éviter ce genre de situation à l’avenir! Le sujet est clos (…) Comme je l’ai déjà dit, la vérité triomphe toujours», a lancé la championne du tournoi des 6 Nations 2014 sur son compte Twitter.

Yacine DIENG

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram