fbpx
French VERSION

Saut en longueur : le Sud-Africain Manyonga risque très gros

Le sauteur en longueur sud-africain, Luvo Manyonga, est provisoirement suspendu par l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU), pour un échec de localisation. Cette mesure intervient après que Manyonga a manqué trois tests antidopage sur une période de 12 mois.

JOHANNESBURG, SOUTH AFRICA - AUGUST 26:  World champion Luvo Manyonga during the arrival of Luvo Manyonga, IAAF World Championship Long Jump Gold Medal winner at OR Tambo International Airport on August 26, 2017 in Johannesburg, South Africa. (Photo by Sydney Seshibedi/Gallo Images)
Luvo Manyonga

Luvo Manyonga encourt jusqu’à quatre ans de suspension, selon The Guardian. Normalement, la sanction pour manquement à la localisation est une interdiction de deux ans. Cependant, le champion du monde du saut en longueur à Londres 2017 a lutté dans le passé avec la dépendance au ‘’tik’’. Une variante locale de la méthamphétamine cristalline, qui conduit à une dépendance à la drogue. Ce qui, en effet, en ferait un récidiviste.

Manyonga a essayé pour la première fois le tik en 2011. Il a été testé positif en compétition et a admis avoir utilisé la substance. Mais ce n’était pas pour améliorer ses performances. Suspendu deux ans, sa sanction a ensuite été réduite à 18 mois, eu égard à sa dépendance et à la modestie des moyens de sa famille.

Manyonga risque de rater de grandes compétitions

Manyonga n’est pas le premier athlète de haut niveau à faire face à une potentielle suspension à l'approche des Jeux olympiques 2021. Le sprinter américain Christian Coleman et le triple sauteur Omar Craddock sont également sous le coup d’une sanction. Pour défaut de localisation aussi. Coleman, déjà suspendu deux ans, attend actuellement l’issue de son appel. Tandis que la violation présumée de Craddock fait l'objet d'une enquête.

Ainsi, s'il est jugé coupable, le médaillé d'argent aux Jeux olympiques de Rio en 2016 pourrait manquer Tokyo 2020. Luvo Manyonga devrait aussi rater les Championnats du monde d'athlétisme 2022 à Eugene aux États-Unis et les Jeux du Commonwealth 2022, dont il détient pourtant le record avec 8,41 m. Le champion du monde juniors et des Jeux panafricains ne pourra pas alors défendre son titre à Birmingham. Actuel recordman d'Afrique (8,65 m) Manyonga avait fini médaillé d’or lors de la dernière édition, organisée en 2018, en Australie.

Amina SOGUI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram