fbpx
French VERSION
, ,

Sénégal : Abdou Diallo assume son choix

Ancien capitaine de l'équipe de France Espoirs, Abdou Diallo défend désormais les couleurs du Sénégal. Le défenseur du Paris Saint-Germain a honoré sa première cape face au Congo, le 26 mars 2021, en éliminatoires de la CAN 2021. Un choix que certains ne comprennent pas. Mais le néo Lion de la Teranga assume parfaitement.

Abdou Diallo avec le brassard de l'équipe de France Espoirs.
Abdou Diallo proclame sa fierté de porter le maillot du Sénégal

C’est le grand coup frappé par l’équipe du Sénégal lors des deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 2021. Promis à une carrière internationale en Bleus, Abdou Diallo choisit finalement la Tanière. Un choix, comme tant d’autres, que d’aucuns lient à un désespoir de porter un jour les couleurs de la France. Son pays de naissance dont le défenseur du Paris Saint-Germain a pourtant arboré toutes les tuniques en petites catégories. Certains pourraient ainsi encore avoir du mal à comprendre ce choix de tourner le dos aux Bleus.

« Ce n’est pas un manque d’ambition »

Ils sont nombreux à s'étonner, en effet, de voir un joueur au potentiel aussi énorme opter pour une sélection africaine alors que les portes de l’équipe de France ne lui étaient pas totalement fermées. La décision dérange certains. Mais l’intéressé assume. « Ce n’est pas un manque d’ambition ou une crainte. J’étais dans la position idéale pour penser aux Bleus. Si demain, pendant six mois, je pète tout à Paris, forcément l’équipe de France se serait intéressée à moi. », explique le néo Lion dans les colonnes de L’Equipe. Une mise au point clair pour ceux qui trouvent à redire dans son choix.

Abdou Diallo reste donc droit dans ses bottes. Car il y a une constante dans sa décision, c’est son attachement à sa double culture et sa double nationalité. « J’ai deux belles cultures, deux belles nationalités. Après, il faut faire un choix. Mais ça ne fait pas de moi quelqu’un qui est moins français. Ou plus sénégalais. Je suis juste Abdou Diallo avec mon parcours, ma vie. Et aujourd’hui, c’est une force. Ma culture française, je l’aurai toujours. Mais je suis aussi sénégalais, et ça non plus, on ne pourra jamais me l’enlever.», poursuit l’ancien Monégasque.

« On ne peut pas se renier »

Le défenseur franco-sénégalais coupe ainsi l’herbe sous les pieds des détracteurs des binationaux. « Je ne suis pas un cas exceptionnel. La position de binational peut être difficilement compréhensible pour certains. Voire dérangeante…  Ça en dérange certains que des joueurs puissent passer d’une sélection à une autre. Mais c’est comme ça, c’est notre droit, notre identité. On ne peut pas se renier. On ne veut pas se renier. Personne ne m’enlèvera ma double culture. C’est ma force. », assène-t-il. Ça a, au moins, le mérite d’être clair. Donc, à bon entendeur…

Wahany Johnson SAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram