fbpx
French VERSION

Sénégal : la Sadio-dépendance des Lions

Défaits 3-1 en amical vendredi par le Maroc, le Sénégal a montré une pâle copie dans ce match de gala. Privés de Sadio Mané, les Lions de la Téranga semblent impuissants sans leur métronome.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Quel être quand même pour le Sénégal… L’équipe nationale du Sénégal s’est lourdement inclinée hier vendredi au complexe Prince Moulay Abdellah face au Maroc. Plus que le revers, la rencontre a révélé les limites de l’équipe du coach Aliou Cissé.

En l’absence de sa star Sadio Mané atteint de COVID-19 et resté dans son club, les Lions de la Téranga ont manqué de créativité et de génie au milieu de terrain avec le trio Kouyaté-Guèye-Krépin. Ce dernier qui devait prendre le jeu à son compte a semblé timoré et n’a jamais vraiment fait oublier l’absence de Mané. « Cela confirme que cette équipe a besoin de Sadio Mané, qu’elle a besoin de Kalidou Koulibaly, note l’ancien international Cheikh Sidy sur la télévision nationale. Leur absence s’est clairement faite ressentir dans ce match et c’est inquiétant que l’absence d’individualités se fassent autant ressentir. »

Cissé perd la bataille tactique face à Vahid

Souvent pointée du doigt pour son projet de jeu flou, voire inexistant, l’équipe dirigée par Aliou Cissé paraît incapable de rivaliser avec les grands d’Afrique. Surtout sans les exploits individuels de son numéro 10. Sa capacité à mobiliser l’attention de toute la défense adverse a souvent permis aux milieux de terrain sénégalais de gagner du temps avec le surnombre créé par leur métronome. Bientôt 6 ans à la tête des Lions de la Téranga, Aliou Cissé n’a jamais vraiment su donner une identité de jeu à son équipe.

En 2017 en ¼ de finale de la CAN face au Cameroun, il avait déjà perdu la bataille tactique face à Hugo Broos, alors sélectionneur du Cameroun.

Justement, ces failles tactiques ont refait surface en 2018 au Mondial. Mais surtout lors de la CAN 2019. En effet, sur les deux matchs face à l’Algérie, il avait subi l’équation tactique imposée par Djamel Belmadi.

Et hier, le sélectionneur marocain Vahid Halilodzic avait choisi de placer Achraf Hakimi plus haut que d’habitude. Ce qui a considérablement gêné le côté gauche de la défense du Sénégal. C’est d’ailleurs sur ce côté que l’ouverture du score intervient dès la 10e minute de jeu sur une fixation d’Hakimi, passeur décisif pour Selim Amallah.

Cette défaite 3-1 face au Maroc est très révélatrice des lacunes dans le jeu des Lions de la Téranga qui s’en remettent bien souvent à la vista de Sadio Mané. Aliou Cissé a l’occasion de redresser la barre dès mardi (19:00) pour le 2e match amical des Lions face à la Mauritanie à Thiès.

Moustapha M. SADIO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram