Shilwatso : De Kivagala à Logroño

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

CompétitionsDéfisFéminine Zone

Shilwatso : De Kivagala à Logroño

On ne sait jamais ce que le destin nous réserve. Mais il faut toujours croire en ses rêves.  Née dans un village de l’ouest du Kenya, loin de la capitale Nairobi, Cynthia a fait d’énormes sacrifices pour atteindre son but : devenir une joueuse professionnelle de football. A 21 ans, la mileu de terrain évolue actuellement en D1 espagnole.

Cynthia Shilwatso a le football dans le sang. Son père, Josephat Musungu est un ancien footballeur de Thika United, une équipe de Premier League kényane. Mais Shilwatso doit se battre pour assouvir sa passion. Car pour sa mère, l’école est la chose la plus importante. «J’ai commencé à jouer quand j’étais en classe de quatrième. Mais ma mère a toujours voulu que je me concentre sur l’école. C’était toujours une dispute quand je jouais dehors. D’une manière ou d’une autre, j’ai toujours réussi à me faufiler. Et mon père était celui qui parlait en mon nom quand maman était agacée», se souvient dans Cafonline, la joueuse née  le 23 juillet 1999.

La milieu de terrain savait que le football est ce qu’elle voulait faire. Et elle était déterminée à réaliser son rêve. Tout en travaillant dur en classe pour ne pas décevoir sa mère. Aujourd’hui, cette dernière doit être fière de sa fille qui a signé son premier contrat à l’étranger avec Logrono (D1 Espagne). Alors qu’elle grandit dans le village de Kivagala, au cœur du comté de Vihiga, dans l’ouest du Kenya, Shilwatso ne dispose pas des meilleures installations ou équipements de formation. Mais elle tire tout de même le meilleur d’elle-même pour arriver au sommet. «Je jouais avec les garçons en utilisant une balle faite de sacs en plastique juste autour des terrains de jeu à côté de notre maison. Pour moi, c’était une façon de profiter de mon temps libre mais je savais que le talent était là. Je ne jouais avec des équipes féminines que lorsqu’il y avait un tournoi», explique-t-elle.

Internationale Kenyane à 20 ans

La carrière de Cynthia décolle quand elle rejoint les Ibinzo Girls pour ses études secondaires. Cela a été un catalyseur de sa carrière et son talent a fait le reste. Elle sera repérée par Vihiga Queens qui évolue en Premier League féminine du Kenya. C’est avec cette formation qu’elle sera convoquée en équipe nationale des U20. Cette même année, en 2017, elle aide son école à atteindre la finale des National School Games. L’équipe se qualifie pour les Jeux de l’Afrique de l’Est où elle atteint les quarts de finale. «Ce fut une bonne expérience de jouer aux jeux scolaires et c’est ce qui m’a donné de bonnes bases dans ma carrière. Le fait d’avoir joué en championnat avec Vihiga Queens était aussi un avantage supplémentaire. Car cela m’a donné plus d’expérience », admet Cynthia qui a marqué quatre buts lors des éliminatoires des Jeux olympiques de Tokyo 2020 qui auront lieu l’été prochain.

Elle a également joué un rôle central lorsque les Harambee Starlets ont remporté le championnat féminin CECAFA à Dar es Salaam, en Tanzanie, l’année dernière. «Ce fut une expérience formidable de jouer pour l’équipe nationale. Le niveau y est plus élevé et vous apprenez chaque jour. Cela a été une opportunité de mettre en valeur mon talent», déclare Shilwatso.

L’Espagne, la terre promise

Justement, ses performances avec les Starlets lui ont valu un tout premier contrat à l’étranger. Elle signe pour trois ans avec l’équipe espagnole Logrono (D1). «Je suis vraiment motivée quand je vois que les joueuses africaines font de bonnes choses en Espagne. Je regarde Oshoala (Barcelone) et je me dis que je dois travailler dur pour atteindre les sommets. Elle (Oshoala) est un modèle pour de nombreuses filles africaines», soutient Shilwatso. «Je veux bien faire avec Logrono et ma première tâche est de m’assurer à gagner une place de titulaire régulière. Je veux aussi aider l’équipe à faire mieux dans la ligue et à m’améliorer en tant que joueuse», note la footballeuse de 21 ans.

L’objectif de Shilwatso est également de voir son équipe nationale se qualifier pour la Coupe d’Afrique des Nations féminine Total 2022. L’édition 2020 a été annulée en raison de la pandémie COVID-19.

Jim CEESAY

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com