Congo - : Le président de Vita Club démissionne

L’AS Vita Club a annoncé, jeudi, la démission de son président Gabriel Amisi.

« Le Général Gabriel Amisi dit Tango Four vient de démissionner de son poste de président de coordination de l’AS VITA CLUB,m», lit-on sur le compte Twitter du club.
En poste depuis 2007, son bilan peut être jugé satisfaisant avec trois titres de champion national (Linafoot).

A cela, il faut ajouter les deux finales perdues en compétitions africaines respectivement en Ligue des Champions (2014) et en coupe de la Confédération (2018).

Le désormais ex-président des dauphins noirs a présenté sa démission le jour de son anniversaire.

Madagascar : pas de reprise avant août

Déception ? Sans doute pour les Malgaches qui espéraient un retour imminent du foot.

La Fédération malagasy (FMF) préfère la prudence à un retour précipité et risqué. Elle a décidé de ne pas autoriser la reprise des entraînements avant mi-juillet. C'était lors d'une réunion mercredi dernier pour évaluer la situation sanitaire.

Donc, pas de championnat avant août. On en saura un peu plus après la prochaine réunion de la FMF fin juin.

 

Coronavirus: Le quotidien difficile des joueurs locaux

Le sport est en confinement depuis plusieurs mois. Athlètes, footballeurs, basketteurs et autres sportifs le vivent difficilement. Au-delà des problèmes de forme physique, beaucoup de joueurs ont du mal à joindre les deux bouts. Certains clubs ont réduit le salaire des joueurs, d’autres leur doivent tout bonnement des mois d’arriérés. Plongée dans la misère des footballeurs que la pandémie du coronavirus affecte au quotidien.

Conscient des difficultés auxquelles font face le football local et les petites catégories, Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football avait tiré la sonnette d’alarme dans les colonnes du quotidien sportif sénégalais Stades.

« Le problème aujourd’hui est que notre football repose sur un seul pied, c’est à dire le capital joueur puisque nous ne sommes ni subventionnés ni accompagnés par les sponsors comme c’est le cas dans certains pays. Les clubs sont obligés de vendre chaque année leurs joueurs pour pouvoir s’engager dans la saison suivante. Nos joueurs locaux touchent des salaires infimes par rapport à ce qui se fait ailleurs en Afrique et en Europe. Les présidents de clubs sont fatigués ».

Quelques mois après le constat d'Augustin Senghor, la situation n’est guère meilleure: la pandémie du coronavirus met le monde à l’arrêt.

Silhouette Foot | Vecteurs, Photos et PSD Gratuits

M. Fall est un footballeur, passionné et prêt à tout pour atteindre le haut niveau et jouer dans la cour des grands.

Sa carrière professionnelle a commencé en Ligue II sénégalaise avec le club Cayor Foot. Auparavant, il a joué en "navétanes" (tournoi de foot de la saison des pluies), a été pensionnaire de plusieurs écoles de football. Il joue désormais pour un grand club de Ligue II dont il préfère taire le nom pour « ne pas subir de représailles ».

Selon lui, l’arrêt du championnat affecte les revenus des joueurs locaux ainsi que leur santé.

« Rester six mois sans percevoir de salaire est difficile et dégradant. Le football au Sénégal est difficile pour les joueurs locaux comme nous. Certains d’entre nous touchent de 50 à 60 mille francs CFA par mois (moins de 100 euros). Une somme ridicule pour qui connait le niveau de vie élevé à Dakar. Si on doit reprendre en novembre, autant chercher un autre métier pour s’en sortir parce que là c’est extrêmement difficile », indique-t-il.

M. Fall soutient aussi que l’incertitude sur l’avenir du sport occasionne un stress permanent pour lui et beaucoup de ses amis footballeurs.

Même son de cloche au Cameroun où Geremi Njitap, vice-président de la FIFPro, le syndicat international des footballeurs professionnels fait part de son inquiétude relative à la situation financière des joueurs. « Ils ne sont pas toujours payés convenablement dans des circonstances normales. L’actualité du Covid-19 est venue renforcer cette situation. L’arrêt des compétitions est synonyme d’arrêt de travail pour les joueurs », déplore-t-il sur les ondes de RFI.

CRTVweb on Twitter: "Carton jaune sur Bawak Etta de Coton Sport de ...

Défenseur de Coton Sport de Garoua, un club camerounais qualifié pour la CHAN 2020, Etta Bawak abonde dans le même sens: « Tout est arrêté. Et comme vous savez, c’est en jouant qu’on a les avantages. Donc on prie le bon Dieu pour que le championnat puisse reprendre ».

Cheikh L, footballeur sénégalais expatrié au Maroc, n’est guère mieux loti. « Nous n’arrivons plus à envoyer de l’argent aux parents. Même le loyer est devenu un casse-tête. Heureusement qu’une association de bénévoles étrangers nous a accordé un lot de nourriture pour le ramadan », dit-il.

Chérif Seck, président de l’ASC Tandem de Linguère, dans le centre du Sénégal, appelle les fédérations à revoir les montants alloués aux clubs pour qu’ils puissent soutenir les joueurs de façon convenable.

Amadou BANGOURA : « Les choses ont changé »

Amadou Bangoura, directeur Général du Horoya AC, estime que cette crise est « peut-être la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le Horoya FC est l’unique équipe subsaharienne encore qualifiée en compétitions africaines avec des clubs marocains et égyptiens. « Malgré notre qualification en demi-finale de la Coupe africaine, aucune entreprise guinéenne n'est devenue partenaire du club. Dans n'importe quel autre pays, nos résultats auraient été transformés en succès marketing. C'est une aberration surtout que dans le même temps, nous ne recevons aucune aide de l’État, ni de notre ministère de tutelle», déplore le dirigeant guinéen.

Adèle Fatima DIOP

Romaric Pitroipa prolonge à Zanaco FC

Le milieu de terrain burkinabè jure fidélité à Zanaco FC. L'ancien sociétaire de l'Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) a prolongé son contrat avec le club zambien de deux ans. Arrivé en juillet 2017 à Zanaco FC, Romaric Pitroipa (25 ans) a déjà disputé la Ligue des Champions de la CAF et Coupe de la Confédération.

La Gambie arrête aussi sa saison

La balle ne roulera plus cette saison en Gambie. La Fédération de football (GFF) a décidé de tout stopper après l’extension de l’Etat d’urgence par les autorités du pays.

L’illusion d’une reprise de la saison de football s’est estompée en Gambie. La Fédération (GFF) et les clubs se sont entendus sur un arrêt définitif du championnat. Tous les résultats sont ainsi annulés. La case de champion 2020 restera donc blanche au palmarès. ''Il n’y aura ni champion ni relégation'', annonce l’instance fédérale dans un communiqué.

Le pays sera néanmoins représenté sur tous les tableaux continentaux la saison prochaine. Premier et deuxième, le Real de Banjul et Gambia Armed Forces disputeront respectivement la Ligue des Champions et la Coupe de la CAF. Les clubs vont également bénéficier d’un soutien financier de la GFF. Sans doute la décision la plus importante pour la majorité des formations.

Jean-Charles MAMBOU avec Africa 247

Vers le retour du foot en Egypte

Après deux mois d’arrêt, le ballon pourrait rouler de nouveau aux pieds des pyramides. Le gouvernement égyptien a approuvé la reprise des entraînements des clubs à partir du 15 juin 2020.

Ce n’est peut-être la priorité des Égyptiens en ces temps effrayants. Mais pour les clubs égyptiens et leurs supporters, voir reprendre les compétitions est un pur bonheur. Ce n’est pas encore effectif, mais l’espoir est encore permis. Un premier pas a été franchi avec l’autorisation accordée aux clubs par le gouvernement de reprendre leurs entraînements. Une avancée majeure pour la Fédération égyptienne de football qui tient coûte que coûte à terminer la saison.

Les autorités fédérales ont déjà des propriétaires de clubs pour discuter de l’éventualité d’une reprise malgré la pandémie de Covid-19. Pour les dirigeants d’Al Ahly, pas question de mettre un terme à la saison, peu importe le temps que prendra la reprise. Pas difficile à comprendre si l’on sait que le club cairote compte 16 points d’avance sur son dauphin, Al Mokawloon, après 18 journées sur 34. La décision finale des autorités est attendue dans les prochains jours.

L’Egypte a enregistré au moins 14 229 personnes contaminées au coronavirus. 680 malades en ont perdu la vie dont un entraîneur des gardiens de Badr City, club de Troisième division.

Champion du Congo : Mazembe, "Tout-puissant" pour la 18ème fois

Le TP Mazembe est le champion de la République démocratique du Congo pour la saison 2019-2020.

C’est une annonce de  la Fédération de football de la République démocratique du Congo.

Cette décision a été prise en même temps que celle mettant fin à la saison de football dans le pays en raison de la pandémie de coronavirus, selon un communiqué de la FECOFA.

Le TP Mazembe, qui était en tête du classement avant l'arrêt du jeu, est "couronné champion", l'AS Vita Club étant nommé vice-champion.

La Fecofa a confirmé que les deux dernières équipes du classement, l'OC Bukavu Dava et l'AS Nyuki, ont été reléguées en Division 2, la JSK et l'Etoile Jaune étant promues dans deux des ligues régionales.

TP-Mazembe et le Vita Club représenteraient le pays dans la Ligue des champions africains la saison prochaine, l'AS Maniema se rendant à la Coupe de la Confédération Caf.

Le TP Mazembe a fêté sur son site internet son 18e titre de champion national, le club ayant confirmé les décisions de la fédération.

Adèle F. DIOP

La Fédération sénégalaise diffère la reprise du championnat

C'est finalement en novembre 2020 que le championnat de football reprendra au Sénégal. Tous les championnats sont concernés: Ligue 1, Ligue 2, Nationale 1, Nationale 2 et les Divisions 1 et 2 du football féminin, selon la formule de Play off et de Play down.

La Fédération Sénégalaise de Football (FSF) a pris cette en comité d'urgence ce mercredi.

Dans le détail, les championnats régionaux seront terminés entre le 1er novembre et le 31 décembre sous forme de Play off. Autrement dit, en match à éliminatoire direct pour désigner les équipes qualifiées au tournoi de montée en Nationale 2.

La compétition devrait s’achever au plus tard le 31 décembre 2020.

Pour les petites catégories et le Beach soccer, toutes les rencontres sont renvoyées à la saison 2020-2021.

Et puis, les contrats entre Clubs, joueurs et encadreurs sont prorogés jusqu’à la fin de la deuxième partie de la saison 2019-2020.

Le comité va aussi désigner les deux premiers du championnat de cette saison. Ils vont représenter le Sénégal dans les compétitions interclubs de la CAF,  à savoir la Ligue des champions et la Coupe de la confédération.

Adèle F. DIOP

Le TP Mazembe ne veut pas de Jean II Makoun

Jean II Makoun n’entre pas dans les plans du TP Mazembe. Le club congolais a démenti ce mercredi avoir conclu un accord avec l’ancien international camerounais. 

Jean II Makoun au TP Mazembe, on se demande bien d’où est sortie cette rumeur. Car, à bientôt 37 ans, le Camerounais n’est pas le genre de joueur qui fait rêver les Corbeaux de Lubumbashi. Alors que certains médias annonçaient une arrivée imminente de l’ancien Lion indomptable, le club a coupé court aux supputations. « Le TP Mazembe tient à apporter un démenti formel au sujet d’éventuels contacts ou d’une signature avec l’ancien international camerounais Jean II Makoun », précise d’abord les Badiangwenas dans un communiqué publié ce mercredi sur leur site web. 

Mais la formation de Moïse Katumbi ne s’est pas arrêtée là. Elle était en colère, il fallait donc l’exprimer. « Le club regrette d’une façon générale la publication d’informations erronées et non vérifiées auprès de son service communication. Celle concernant Makoun en fait partie », s’offusquent les champions de la RDC en titre. Pour la suite, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais appréciera. « Bien que le championnat soit à l'arrêt, la direction a un projet sportif sur lequel elle travaille pour préparer la prochaine saison. Le TPM n'a jamais, ni de près ni de loin, contacté le joueur concerné lequel n’entre pas dans ce projet ». En somme, Jean II Makoun est trop vieux pour un projet qui mise sur la jeunesse. 

Déjà annoncé au Cameroun

À l’origine de cette mise au point, les publications de plusieurs médias du continent. Ces derniers évoquaient, il y a quelques jours, un supposé accord du milieu de terrain camerounais pour rejoindre le club congolais. Ce n’est pas la première fois que le vice-champion d’Afrique 2008 est annoncé sur le retour en Afrique. Il y a environ deux semaines, des informations faisaient été de la signature de l’ex-joueur du LOSC et du Stade Rennais au club camerounais du FC Feutcheu. Informations démenties par le joueur. 

Jean II Makoun est encore sous contrat, jusqu’en juin prochain, avec le club chypriote de Merit Alsancak Yesilova SK. Mais, décidément, son retour sur le continent fait rêver certains.

Jean-Charles MAMBOU

Ces pays qui ont mis fin à leur saison de football

Après l’ïle Maurice, premier pays africain à terminer sa saison en ce début mai, le Kenya, l'Angola, le Burkina Faso, la Guinée, le Niger, l'Éthiopie et le Liberia ont fait le même choix.

D'autres pays du continent devraient annoncer leur décision.

La Caf a lancé le 5 mai un ultimatum aux associations membres pour qu'elles décident de la manière dont elles entendent terminer leur saison.

La Fédération éthiopienne de football a annoncé que toutes les compétitions de la ligue du pays sont annulées en raison de la pandémie de coronavirus.

Décision prise à la suite d'une discussion en personne et par vidéoconférence avec toutes les parties concernées, y compris la Premier League éthiopienne. 

Au Liberia, la saison 2019/20 de la Premier League, ouverte en novembre dernier, est déclarée nulle et non avenue.

La Fédé de foot libérienne annonce des play-offs entre les 4 premiers du championnat. Le gagnant ira en Ligue des champions CAF la saison prochaine.