fbpx
French VERSION

Thembi Kgatlana, la perle offensive d'Eibar

Thembi Kgatlana est vite devenue la patronne de l’attaque d’Eibar. En Primera División Femenina, la Sud-Africaine de 24 ans a déjà planté 10 buts et délivré 5 passes décisives, pour sa première saison dans l’élite du football féminin espagnol.

Thembi Kgatlana, l'arme offensive d'Eibar en Primera División Femenina

Thembi Kgatlana n’est pas encore de la dimension d’Asisat Oshoala (FC Barcelone), mais elle fait aussi la fierté du football féminin africain en Europe. La pensionnaire d’Eibar est également un symbole dans son club. Si ce n’est pas elle qui marque, c’est alors elle qui distribue les galettes.

La Sud-Africaine est déjà à 10 buts (5 passes décisives) en Primera División Femenina. «À chaque match, je suis plus confiante, plus concentrée et prête à jouer. Je veux être une joueuse d'équipe, c'est un aspect de mon jeu que j'ai voulu développer», lance Kgatlana, sur le site de la COSAFA.

Élue «Joueuse de l’année» de la CAF en 2018, elle démontre sur les terrains espagnols son incroyable talent, son rythme effréné et son sens du but. Mais aussi, son altruisme. «Pour moi, ce ne sont pas seulement les buts que je marque qui comptent, mais les passes qui  permettent d’obtenir des buts pour le club. Je sens que je progresse sur cet aspect», constate la joueuse de 24 ans.

«Le foot espagnol ? C’est technique et intelligent»

Arrivée cette année en Espagne, Kgatlana avait, malgré son jeune âge (24 ans), connu d’autres championnats. La Sud-Africaine avait, en effet, joué aux États-Unis, en Chine et au Portugal. Avant de rejoindre Eibar, où elle profite de la vie sur et en dehors du terrain.

À la question de savoir ce qu’elle a appris du football espagnol qu’elle découvre, elle note ainsi : «Le football Espagnol est plus une question de technique et d'intelligence. J'ai été aux États-Unis, c'est un peu à la fois technique et l’intelligence. Environ 80 à 90% des filles qui jouent pour l’équipe nationale américaine jouent dans la NWSL (National Women’s Soccer League). Ce qui en fait l’une des ligues les plus fortes au monde», analyse Kgatlana.

«Comme je l'ai dit, ils sont des passionnés de la technique et de l'analyse vidéo en Espagne. Le football féminin a grandi et évolué. En Europe, ils se concentrent davantage sur l'intelligence du football sur et en dehors du terrain pour devenir un meilleur joueur», conclut la native de Mohlakeng.

Malgré ses belles performances, son équipe ne suit pas le rythme en championnat. Eibar est notamment 13e avec 24 points avec 6 victoires, 5 nuls et 13 défaites.

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram