fbpx
French VERSION

Jeux paralympiques 2021 : Mimosette Nghamsi, une première à 43 ans

Le Cameroun peut compter sur Mimosette Nghamsi pour une médaille aux Jeux paralympiques

Le Cameroun a terminé dernier de la classe aux Jeux Olympiques qui se sont achevés le 8 août 2021 à Tokyo. Aucun des 12 athlètes en compétition n’a pu glaner la moindre médaille. Heureusement, le rêve se poursuit avec les Jeux paralympiques qui se tiennent du 24 août au 5 septembre 2021 dans la capitale japonaise. Et pour le Cameroun, un espoir de médaille subsiste. Son nom : Mimosette Nghamsi.

L’haltérophile engagée chez les -45 kg est à sa première participation. Pourtant, tous les yeux des Camerounais sont rivés sur elle. «Avec une carrière sportive riche, un ranking mondial impressionnant, la Lionne est une chance de podium pour le Cameroun», confie Samuel Biyong, un journaliste camerounais qui couvre les Jeux.

Dans la tête de Mimosette, un seul objectif a trouvé de la place : remporter une médaille pour le Cameroun. «Pour une première participation aux Jeux paralympiques, je suis déterminée à offrir un podium à mon pays», promet-elle. L’athlète de 43 ans compte sur son habituelle détermination. Mais surtout, sur les expériences accumulées et les épreuves endurées, depuis qu’elle s’est mise au sport.

Malmenée par la maladie…

Mimosette commence à pratiquer l’haltérophilie en 2008. Elle participe aux Jeux de l'Avenir des Personnes Handicapées d'Afrique francophone sous-région Afrique centrale sous les couleurs du Cameroun. «C’était la première compétition internationale et j’ai terminé première », raconte-t-elle. La Camerounaise confirme son leadership à l’édition suivante, au Niger. Deux ans plus tard (2011), elle termine la même compétition avec deux médailles en or. Notamment en haltérophilie et au lancer de poids.

«En 2012, se souvient-elle, j'entame ma conquête du monde avec ma première compétition IPC à Dubaï ». Le premier essai est un échec cuisant. Deux ans après, l'athlète du Cameroun revient plus forte. Elle se rend à Glasgow pour les Jeux du Commonwealth. Elle se classe 5e au terme du tournoi et intègre pour la première fois le top 10 mondial. Mimosette disparaît ensuite des radars pour des raisons de santé. L’épisode est tellement douloureux que la quarantenaire évite presque d’en parler.

…Elle a su se relever

L’haltérophile camerounaise est de retour en 2018 toujours pour porter haut les couleurs du Cameroun. Elle décroche l’or aux Championnats de France Open. L’année d’après, Mimosette remet ça en soulevant une charge de 92 kg. Une performance qui lui permet d’obtenir sa qualification pour les Jeux paralympiques de Tokyo. «En plus de cette qualification, se souvient-elle, je reçois également le trophée de meilleure athlète féminin de France toute catégorie et me classe au 4e rang mondial».

Mimosette Nghamsi est accompagnée de deux autres athlètes à ces Jeux paralympiques. Il s’agit de Mariette Lebog aux 100 m et 200 m dames et Guillaume Atangana en 100 m et 400 m messieurs. Tous tenteront de défendre avec brio le drapeau du Cameroun.

Kigoum WANDJI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram