fbpx
French VERSION

JO 2021 : les infos du jeudi 5 août

Le relais 4X100m du Ghana sauve l'honneur dans cette épreuve aux JO

Relais 4X100m : le Ghana sauve l'honneur

Le Ghana sera le seul représentant du continent africain en finale du relais 4X100m aux JO 2020. Les Ghanéens ont réussi à décrocher leur qualification en terminant cinquième de leur série en 38s08. Ils devancent les Américains qui sont passés à la trappe.

L'Afrique du Sud qui affichait de grandes ambitions pour ces relais n'a malheureusement pas fini la course. Une très grosse désillusion de plus pour la nation arc-en-ciel sur la piste du stade olympique de Tokyo.

Chez les dames, il n'y aura aucun pays africain en finale. Les Nigérianes ont fini sixième de leur course en 43.51s. Les relayeuses du Nigéria visaient pourtant la finale. Mais avec la suspension de leur leader Blessing Okagbare, la mission était devenue très compliquée.

Hyperandrogénie : Mboma, Semeya, … et Niyonsaba répondent à World Athletics

Mboma et Masilingi écartées par World Athletics

Les deux Namibiennes écartées du 400 m par World Athletics.

Interdites de s’aligner sur leur distance de prédilection, elles ont adopté des positions différentes face à ce coup de massue à leur carrière de World Athletics. À l’exception de la Kényane Margaret Wambui, qui a jeté l’éponge, toutes les athlètes africaines déclarées à ce jour «DSD» ont choisi de se battre. Chacune avec ses armes.

La règle écarte, en effet, les vainqueurs du 800 m aux Jeux brésiliens, il y a cinq ans, la Sud-Africaine Caster Semenya (or), la Burundaise Francine Niyonsaba (argent) et la Kényane Margaret Wambui (bronze). Mais également les Namibiennes Christine Mboma et Beatrice Masilingi, qui partaient pour régner au 400 m au Japon et sur les autres pistes du monde.

Les bannies de World Athletics, coupables d’hyperandrogénie, ont le choix entre deux options : s’aligner sur les distances sous 400 m ou/et celles au-dessus de 1500 m, sinon se soumettre à un traitement qui fixe leur taux de testostérone sur les normes féminines (moins 5 nmol/litre de sang). Si la Kényane a jeté l’éponge à ces JO de Tokyo, après une vaine tentative de reconversion, les autres ont décidé de continuer à se battre.

Le Burkina Faso, 28e pays africain médaillé aux JO

Hugues Zango

Hugues Zango

Enfin ! 49 ans après sa première participation, le Burkina Faso décroche une médaille olympique. Hugues-Fabrice Zango a, en effet, terminé ce jeudi 5 août sur le podium du triple saut au JO de Tokyo. Avec un bond de 17m47, il se classe ainsi 3e derrière le Chinois Zhu (17m57) et le Portugais Pichardo (17m98). Grâce à cette médaille, le Burkina Faso devient le 28e pays africain à avoir une médaille olympique. Sur le plan mondial, c'est la 100e nation médaillée olympique.

Saut en longueur :  Zango, un héros frustré

Hugues-Fabrice Zango «intègre» son pays dans la «carte» olympique. Grâce à son bond de 17m47 au triple saut, l'Etalon fait de son pays, la 100e nation à remporter une médaille (bronze) olympique aux JO de Tokyo, le jour de la fête de son indépendance. Hugues-Fabrice Zango vient ainsi d’offrir au Burkina Faso sa première médaille olympique qu’il convoite depuis 1972.

L’athlète de 27 ans ne cache d’ailleurs pas sa frustration au micro de RFI. «Je suis quand même triste parce que toute ma saison a été plutôt belle et me laissait espérer de meilleurs résultats. Je voulais ramener le plus beau métal pour mon pays et pour moi-même. Malheureusement, c’est tombé sur le bronze» assure celui qui détient le record du monde en salle, depuis le 16 janvier dernier (18m07).

400m (H) : l’Afrique perd sa couronne

Isaac Makwala

Isaac Makwala

Le Botswanais Isaac Makwala n’a pas réussi à succéder au Sud-africain Wayde Van Niekerk, éliminé dès les demi-finales du 400m aux JO. Le triple champion d’Afrique termine en effet 7e de la finale en 44s94. Sans grande surprise, c’est le Bahaméen Steven Gardiner qui remporte la course (43s85).

Basket (H) : une finale France-Etats-Unis

La France (en blanc) et les Etats-Unis (en bleu) se retrouvent en finale de basket des JO 2021.

La France (en blanc) et les Etats-Unis (en bleu) se retrouvent en finale de basket des JO 2021.

Grâce à un contre chirurgical de Nicolas Batum dans les ultimes secondes la France a conservé son avance d’un point face la Slovénie. Score finale 90-89. Avec cette victoire en demi-finale, ce vendredi 5 août, les Bleus se qualifient en finale de l’épreuve de basket des JO 2020.

La France affrontera les Etats-Unis en finale des JO de basket, samedi 7 août (2 h 30 GMT). Ce sera des retrouvailles entre les deux équipes. En match de poule (A), en effet, les Français avaient dominé (83-76) les Américains.

En demie, Team USA a pris le meilleur sur l’Espagne.

1500m : les Kényans Cheruiyot et Kipsang en finale

On connait les finalistes du 1500m des JO Tokyo 2020. L'Afrique ne sera représentée que par deux athlètes lors de la finale, prévue samedi 7 août . Il s'agit des Kényans Timothy Cheruiyot et Abel Kipsang. Ce dernier a remporté sa demi-finale ce jeudi avec un nouveau record olympique 3mn33s65. Le champion du monde en titre, Cheruiyot se contente de la troisième place en 3mn31s65.

Leur compatriote Charles Simotwo en revanche ne disputera pas la finale du 1500 m. Il  passe à côté de la qualification en terminant sixième (3mn34s61). Les autres Africains en lice sont également éliminés. Il  y avait le Marocain Abdelatif Sadiki (8e), les Ethiopiens Teddese Lemu (7e) et Samuel Zeleke (11e).

Handball : l'Égypte s'arrête en demi-finale

Les handballeurs égyptiens ne sont pas parvenus à se qualifier en finale des JO à Tokyo. L'Egypte a chuté en effet devant la France (27-23). Pourtant les Pharaons menaient au score à l'entame du match. Les deux équipes étaient d'ailleurs à égalité à la fin de la première mi-temps (13-13).

En seconde période, les champions d'Afrique collaient toujours au score. Mais les vice-champions olympiques, emmenés par un Nicolas Karabatic en feu, ont commencé à prendre le large (22-19). Les Egyptiens se sont également heurtés au gardien français Vincent Gérard qui a été impeccable.

Lancer de poids : le Sud-africain Kyle Blignaut finit 6e

L'Américain Ryan Crouser conforte encore sa suprématie au  lancer du poids aux JO Tokyo. Le meilleur performeur de tous les temps conserve son titre  avec un nouveau record olympique 23.30 m, à quatre centimètres de son record du monde (23.34m).

Dans cette finale, trois africains étaient en lice. Le Sud-africain Kyle Blignaut finit sixième. L'athlète de 21 ans a lancé 21m. L'Egyptien Mostafa Amr Hassan se contente de la huitième place (20.73 m). Enfin, le Nigérian Chukwuebuka Enekwechi finit à la dernière place (19.74 m).

La rédaction

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram