fbpx
French VERSION

Triple saut : Hugues Fabrice Zango s’annonce explosif aux JO

Avec désormais un style de saut bien à lui, Hugues Fabrice Zango se sent plus fort dans sa tête. Et samedi, 16 janvier 2021, le Burkinabé a réussi le bond de sa vie : 18,07 m. C’est, en effet, le nouveau record du monde du triple saut en salle. L’athlète de 27 ans montre, ainsi, des ambitions élevées en direction des Jeux olympiques (JO) 2021.

Hugues Fabrice Zango lance un signal fort en direction des JO
Hugues Fabrice Zango lance un signal fort en direction des JO

«Je voulais obtenir une médaille. Je me sentais vraiment fort. J'ai pu me battre contre les grands. La prochaine fois, ce sera encore mieux». À chaque épreuve, Hugues Fabrice Zango défie les limites de la physique et de son corps. Le Burkinabé se livrait, ainsi, à cet exercice d’auto-motivation au lendemain de sa médaille de bronze à Doha (17,66 m, record africain). Un peu plus d’un an après les Mondiaux 2019, le champion d'Afrique gagne son pari.

Record du monde en salle (18,07 m)

Zango, puissant rival pour Christian Taylor

Hugues Fabrice Zango est, depuis samedi dernier, le premier homme à dépasser les 18 m en salle. À Aubière, dans le Puy-de-Dôme, le Burkinabé retombe, en effet, à 18,07 m. Il s’empare donc du record du monde détenu depuis 2011 par son coach, le Français Teddy Tamgho (17,92 m). «Maintenant, je l'ai réalisé. Il faut que 18 mètres devienne un métier, que je puisse sortir 18 mètres lorsque c'est nécessaire», lance Zango, ce vendredi, à Miramas. Mais, il n’a pu rééditer son exploit, se contentant d'un meilleur saut à 17,05 m.

Qu’à cela ne tienne, sa performance est toujours aussi retentissante. C’est le fruit d’un dur labeur, dont les bases ont été jetées en février 2020. Avec 17,77 m au meeting de Paris, il s’approchait déjà, à seulement 15 centimètres, du record de Tamgho. «Ce qui me frappe chez lui, c’est sa discipline et sa détermination, salue à l’AFP le champion du monde 2013 du triple saut. Le fait d’avoir suivi des études lui permet d’intellectualiser l’entraînement. D’avoir une compréhension plus fine et une vision plus précise de son art».

Hugues Fabrice Zango paré pour la médaille olympique

2e meilleure performance mondiale 2020 (17,43 m)

Et pour cause ? L’un des actuels cadors mondiaux réussit l’exploit de concilier carrière sportive de tout premier plan et hautes études universitaires. Il prépare, en effet, une thèse en génie électrique. Un menu chargé mais payant. Tant le Burkinabé enchaîne les résultats depuis qu’il travaille avec Tamgho, en juillet 2018.

Le mercredi 19 août 2020, Hugues Fabrice Zango ravit ainsi la vedette à Christian Taylor. C’était en Hongrie, lors de la 10ème édition du Mémorial Istvan Gyulai. Une victoire rare sur le monstre du triple saut ! L’Américain est, en effet, double champion olympique et quadruple champion du monde. Le Burkinabé réalise 17,43 m, qui deviendra la 2ème meilleure performance mondiale de l’année. L’Américain avait finalement pu signer 17,57 m au Meeting d’ISTAF (Berlin), le 13 septembre 2020.

Mais, il pouvait bien savourer sa revanche sur Taylor. Et, surtout, sa confirmation devant Pedro Pablo Pichardo. À Doha, il dominait sur le fil le Portugais, en retombant à 17,66 m. C’est son record en plein air.

Et maintenant, le podium de Tokyo

Il est, à présent, focus sur les Jeux olympiques de Tokyo 2021. «Mon prochain objectif est de remporter une médaille aux Jeux olympiques de Tokyo. Et, de rendre l'athlétisme plus populaire dans mon pays.» Cela est dans les cordes de l’athlète, qui ne cesse de progresser saison après saison.

Doha, Paris, Szekesfehervar et Aubière sont certes ses hauts faits. Mais Zango, c’est avant tout une médaille d'argent pour ses premiers Championnats d'Afrique (16,81 m). C’était à Durban, en 2016. Il décroche l'or avec 16,92 m lors des VIIIes Jeux de la francophonie, à Abidjan, en 2017. Il termine cette année-là avec un record de carrière de 16,97 m, aux Jeux universitaires de Taipei (médaille d'argent).

Christian Taylor

Zango sera un puissant rival pour Taylor

C’est en janvier 2018 qu’il franchit la barrière des 17 mètres. Avec 17,23 m, lors du meeting français en salle à Val-de-Reuil. Il descend de son piédestal le Nigérian Ajayi Agbebaku, recordman d’Afrique en intérieur depuis 36 ans. Il maintient le cap lors des Championnats d’Afrique à Asaba, au Nigeria, où il remporte l’or avec 17,11 m. En janvier 2019, Zango porte le record africain en salle à 17,58 m à Paris Bercy. Avant de remporter l’or aux Jeux Africains 2019. En préparation pour Doha, il saute à 17,50 m aux Championnats de France. En tant qu’invité, il battait le record africain en extérieur, détenu depuis 2007 par le Marocain Tarik Bouguetaïb (17,37 m).

16,81 m à ses débuts internationaux en 2016 et 18,07 m en 2021, Hugues Fabrice Zango réussit une progression de 1,26 m. On se demande alors jusqu’où peut aller le Burkinabé. «Je suis déjà à la table des meilleurs, il faut maintenant être le meilleur. C’est l’étape d’après», clame-t-il. Vivement les JO !

Amina SOGUI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram