fbpx
French VERSION

Tunisie : le CA Bizertin au bord du précipice

Le Club athlétique Bizertin est au bord de la relégation. À 3 journées de la fin de la Ligue 1 tunisienne, la formation de Bizerte est avant-dernière au classement avec 21 points seulement. Sport News Africa est allé à la rencontre des fans inconditionnels du CAB dans leur fief. La peur d’une descente aux enfers y est réelle mais certains gardent encore un mince espoir de maintien dans l’élite.

Le CA Bizertin aux entraînements
Les joueurs du CA Bizertin à l'entraînement

Au Nord de la Tunisie, près de 150000 habitants vivent dans une ville de 34 km². C’est Bizerte, une cité qui garde toujours son architecture coloniale française. En ce jeudi 29 avril, les rues grouillent de monde, malgré le Ramadan. Avec les mêmes embouteillages que dans la capitale, Tunis. Cela contraste, en effet, avec le calme plat qui règne à Sousse, une autre grande ville tunisienne. Le soleil brille et la température affiche 26°C. Il faut traverser le vieux Port de Bizerte pour aller au cœur de la ville. Les magasins sont ouverts mais les restaurants restent toutefois fermés.

Une ville historique du football tunisien

À l’image de pratiquement toutes les grandes agglomérations tunisiennes, le foot est le sport roi à Bizerte. Et la population respire pour l’équipe de la ville : le Club athlétique Bizertin (CA Bizertin), fondé en 1928. Les Requins du Nord ont régné sur le football national dans les années 1940. Ils ont, en effet, remporté à 3 fois le championnat en 1945, 1946 et 1949. Avant d’en rajouter un 4e en 1984. Mieux encore, les Bizertins soulèvent la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en 1988. Une glorieuse année que les plus anciens n’ont pas oublié. Trois Coupes de Tunisie et une Coupe de la Ligue garnissent également l’armoire à trophées du club.

Les raisons des difficultés du CA Bizertin

Le CA Bizertin a cependant connu des difficultés dans les années 2000 avant de se refaire ensuite une santé. Et de rechuter encore une fois. Ainsi, après 7 saisons d’affilée dans l’élite de la Tunisie, le CAB risque d’être relégué à nouveau. A trois journées de la fin du championnat, le club est en effet dans la zone rouge. Le directeur administratif du club, Mohamed Naouar est pourtant très optimiste.

«Nous allons nous battre pour assurer le maintien. Il nous reste 4 matchs. Nous sommes à 3 points du 1er non-relégable. Nous avons espoir de nous maintenir» assure très confiant le dirigeant. «Vous savez, notre terrain est en réfection. Nous sommes obligés d’aller à Tunis pour nous entraîner. Nous n’avons pas pu avoir une bonne présaison. En plus de cela, nous n’avons pas des moyens financiers colossaux comme certaines équipes. Tout cela joue sur les résultats» rajoute-t-il pour justifier la situation délicate que traverse cette formation.

«Je crois pas qu’on pourra se maintenir »

Cet optimisme n’est certainement pas la chose la mieux partagée à Bizerte. Fan inconditionnel du CA Bizertin depuis 1996, Rachid a du mal à croire au maintien en Ligue 1. «Notre match en retard c’est contre le CS Sfaxien. Je ne pense pas qu’on puisse les battre dimanche. On peut cependant prendre 3 points contre JS Kairouan qui est déjà reléguée. Mais toutes les autres rencontres sont compliquées. Je ne crois donc pas que l’on pourra se maintenir», avoue le quadragénaire.

Il y a, effectivement, de quoi s’inquiéter. En 22 matchs, le CAB n’a enregistré que 5 victoires. Les Requins du Nord ont concédé 6 nuls et essuyé 11 défaites. Même avec l’arrivée de Sami Gafsi sur le banc en sapeur-pompier, la crise persiste. Les Bizertins n’ont néanmoins que 3 points de retard sur l’US Tataouine (12e, 24 pts), cinq sur l'ES Métlaoui (11e, 26 pts-6) et le Stade Tunisien (10e, 26 pts+2).

«Je crois toujours au maintien malgré les difficultés»

Nourdine est lui un fan de la première heure. Cela fait, en effet, 41 ans qu’il est toujours à fond derrière les Requins du Nord. Il a assisté au sacre du CAB en 1988 sur la scène africaine. Et pour lui tant que c’est encore possible sur le plan comptable, pas de raison de ne pas y croire. «Je sais que le président mettra les moyens avec des primes conséquentes pour qu’on se maintienne. Je crois toujours à notre maintien malgré les difficultés et les adversaires qu’on doit rencontrer. C’est encore possible», confie le vieux supporter.

Il faudra un concours de circonstances exceptionnelles pour que les Requins du Nord évitent la relégation. Ils doivent se déplacer à Sfax le 2 mai. Ensuite, ils vont recevoir la JS Kairouan déjà reléguée. Juste après, les choses se corsent puisque le CA Bizetin devra se frotter au leader Espérance Tunis avant de terminer le championnat face à l’US Ben Guerdane (3e, 37 pts). Une vraie lutte attend les joueurs et pour les supporters, ce sera la peur au ventre jusqu’au bout. En attendant sur les réseaux sociaux, ils déversent tous les jours leur bile sur le président du club; Abdessalam Saïdani.

Ablaye DIALLO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram