Volley – Fatou Diouck: «Être le plus haut placé»

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

A la UneAutres SportsFéminine ZoneSENEGALSport & CaritatifVolleyball

Volley – Fatou Diouck: «Être le plus haut placé»

A 35 ans, Fatou Diouck est la volleyeuse sénégalaise la plus connue et la plus titrée. L’attaquante s’est engagée cette saison avec Pays d’Aix Venelles, pensionnaire de Ligue A féminine en France. Dans cet entretien avec SNA, elle fixe ses objectifs avec son nouveau club et parle de ses projets. 

Comme la plupart des sportives, Fatou Diouck n’a pas arrêté les entraînements, même durant le confinement. Elle faisait tout pour garder la forme dans l’ambiance familiale. « Je m’entraînais à la maison et cuisinais, sans oublier le ménage. Dès fois, je faisais quelques directs de mes entraînements sur les réseaux sociaux. Cela m’a aussi permis de profiter de ma famille», explique l’ancienne joueuse du RC Cannes.

En France où elle vit, la pratique sportive est autorisée depuis un bon moment, mais avec des mesures strictes pour éviter la propagation du Covid-19. La reprise du championnat de volleyball n’échappe pas à cette règle.  «La crise sanitaire est compliquée pour tout le monde. On a repris la saison à huis clos mais avec port du masque, gel à l’entraînement et des tests toutes les semaines», informe la Sénégalaise.

Séduite par Venelles 

Sous contrat avec Pays d’Aix Venelles pour une saison, Fatou Diouck va découvrir le 13e club de sa carrière. «Au volley, les contrats sont très souvent d’une saison, c’est comme ça», explique-t-elle. Elle exprime toutefois des regrets: «Dommage que le Covid a écourté la saison avec Cannes. En fin de saison, la proposition de Venelles m’a plu davantage, donc je n’ai pas hésité».

Interrogée sur les objectifs avec son nouveau club, l’ancienne capitaine des Lionnes du Sénégal vise le sommet. «L’objectif cette saison est d’être le plus haut placé et j’espère qu’on l’atteindra», dit-elle.

Faire bouger les lignes

La volleyeuse de 35 ans a pris sa retraite internationale depuis 2017. Cependant, elle pense que les choses doivent au Sénégal bouger pour l’intérêt de la discipline. J’en parle très souvent. Tant qu’on n’osera pas faire des changements, on avancera à pas de caméléon. Et cela, malgré tout le potentiel», fulmine la meilleure attaquante de la Coupe d’Afrique 2015.

Fatou Diouck a fini sur une bonne note avec les Lionnes en étant la meilleure serveuse de la Coupe d’Afrique 2017. «Aujourd’hui, j’ai arrêté avec l’équipe nationale. Maintenant, je la supporte

Au cœur du social…

Mais l’ex-internationale ne s’est pas retirée du terrain social. Elle reste engagée auprès de sa communauté et mène de nombreuses actions pour l’amélioration des conditions des filles. «J’ai créé une association en 2013 ”Demoiselles de Keur, Sénégalaises de Demain” pour aider les jeunes filles à l’accès aux sports et à la santé. Maintenant, j’organise des tournois chaque été pour permettre aux jeunes d’avoir un minimum de compétitions », confie la volleyeuse.

Fatou Diouck a un palmarès riche de près de 7 titres individuels et collectifs. En 2015, elle est élue meilleure attaquante opposante de la Coupe d’Afrique. L’année suivante, elle remporte le même trophée lors du tournoi international de volleyball. 

En 2016-2017, l’attaquante des Lionnes termine meilleure marqueuse du championnat thaïlandais avec 30 pts. Elle est élue MVP du championnat la même saison. Sous les couleurs de GF Kaltek Kixx (Corée du Sud), la Sénégalaise a aussi brillé en remportant le trophée de meilleure joueuse en 2018. 

Victor BAGAYOKO

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com