fbpx
French VERSION
, ,

Zamalek-Us Monastir : l'Angolais Morais désigne le futur vainqueur de la finale de la BAL

Troisième de la Basketball Africa League avec Petro de Luanda, Carlos Morais parie sur une victoire de l’US Monastir sur le Zamalek, ce dimanche en finale. Dans cet entretien exclusif avec Spornewsafrica, le meneur de l’équipe d’Angola parle également de l’Afrobasket 2021, entre autres sujets d’actualité.

De notre envoyé spécial au Rwanda,

 

Carlos Morais (en rouge) aux manettes sur le parquet de la Kigali Arena.
Carlos Morais (en rouge) aux manettes sur le parquet de la Kigali Arena.

Sportnewsafrica : Quelle lecture faites-vous de la BAL ?

Carlos Morais : C’est une très grande organisation. Je pense que c’est une chose de dingue. La FIBA et la NBA ont fait quelque chose d’extraordinaire pour l’Afrique.

Qui est votre favori pour la finale entre Zamalek et Monastir ?

Je pense que l’US Monastir va gagner. Cette équipe a un banc très riche avec des joueurs de grande qualité.

Quel est l’objectif avec l’Angola au prochain Afrobasket ?

L’objectif est toujours de gagner. On n’a pas remporté le titre depuis 2013. Cette année, on veut aller jusqu’au bout. Ce ne sera pas facile devant des équipes comme la Tunisie, le Nigeria ou le Sénégal. Ce sera un bon tournoi mais on va se donner les moyens de reconquérir le titre.

 

«Je vais continuer à accompagner les jeunes après ma carrière, mais je ne serai jamais coach.»

 

Quatre titres de champion d’Afrique (2005, 2007, 2009 et 2013) et MVP de l’Afrobasket 2013, êtes-vous fier de votre carrière ? 

Je suis fier de mon parcours et de mon palmarès. Je pense avoir apporté ma pierre au développement du basket africain en inspirant beaucoup de jeunes joueurs. Je continue à encourager les jeunes pour qu’ils croient en eux.

Pensez-vous devenir entraineur ?

Je ne serai jamais coach. C’est un peu difficile. Je vais continuer à accompagner les jeunes, même si j’arrête ma carrière. Mais je ne pense pas devenir coach.

Quels sont vos projets pour le basket angolais ?

Je veux mettre en place ma propre académie et aider les jeunes. J’avais un programme l’année dernière, mais la Covid-19 a tout chamboulé. Le Sénégal a la NBA Academy, mais on va tout faire pour que l’Angola soit la capitale du basket africain. Je ferai tout pour aider les jeunes dans leurs études et autres domaines de la vie.

Victor BAGAYOKO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram