fbpx
LIVE
[get-live-match-number]

MATCHS DU JOUR 14

13H00 CA Renaissance Aiglon Brazzaville - AS Inter Club de Brazzaville
15H00 AS Bana Nouvelle Génération - AS Otôho d'Oyo
11H30 US Panda B52 Likasi - FC Lubumbashi Sport
13H30 FC Saint Eloi Lupopo - JS Groupe Bazano
13H30 Blessing FC - SM Sanga Balende
13H30 Tout Puissant Mazembe - US Tshinkunku de Kananga
14H30 AC Rangers - JS Groupe Bazano
14H30 Céleste FC - AS Maniema Union
15H30 Sporting Club de Gagnoa - Académie de Football Amadou Diallo de Djékanou
18H00 Stade d'Abidjan - Société Omnisports de l'Armée
12H45 Haras El Hodood 0-1 Pyramids FC
12H45 National Bank of Egypt SC 2-3 ENPPI Club
17H00 Al Ittihad Al Iskandary 0-2 Ghazl El Mehalla
16H00 US des Forces Armées et de Sécurité de Bamako - Djoliba AC Bamako

CAN 2021 : équipe type du tournoi, le Sénégal partout

Les Lions de la Téranga ont posé leur patte sur la CAN 2021. Ils sont champions d’Afrique et dominent littéralement l’équipe type de Sport News Africa.

Mané (en vert), Salah (rouge) et Gabaski. Une scène de la CAN devenue culte. Le trio figure dans le Onze type de SNA.
Mané (en vert), Salah (rouge) et Gabaski. Une scène de la CAN devenue culte. Le trio figure dans le Onze type de SNA.

Lorsqu’une formation remporte sans contestation un tournoi dans une discipline collective, il arrive souvent que ses individualités dominent l’équipe type de la compétition. La CAN 2021, gagnée par le Sénégal, n’a pas fait exception. Le Onze concocté par la CAF présente en effet une allure très sénégalaise.

On retrouve un Lion de la Téranga dans chaque ligne de ce 4-3-3 classique. Edouard Mendy dans les cages. Saliou Ciss sur le flanc gauche de la défense. Nampalys Mendy au milieu et Sadio Mané devant.

Sport News Africa en a rajouté une couche pour son équipe type. Nous avons en effet pris les trois joueurs de champ sénégalais choisis par la CAF et intégré Abdou Diallo et Kalidou Koulibaly dans notre 3-4-3. Par contre, nous avons préféré l’Egyptien Gabaski à Mendy dans les buts.

Mohamed Abou Gabal «Gabaski» (Egypte)

Au vu de ce qu’il a montré depuis qu’il était devenu titulaire dans les buts des Pharaons, en huitième de finale contre la Côte d’Ivoire, le numéro 1 a du souci à se faire. Mohamed El Shenawy (blessé), qu’il a remplacé en cours de match, pourrait certes retrouver très vite sa place. Mais le gardien d’Al Ahly devra se montrer convainquant pour la garder.

C’est que Gagaski a fait oublier Shenawy. D’entrée, le portier du Zamalek se distingue en permettant à l’Egypte de se qualifier en quart de finale. Il avait repoussé le penalty d’Eric Bailly lors des tirs au but. Il s’illustre à nouveau dans le même exercice face au Cameroun, en demi-finale. Auparavant, il avait préservé le 2-1 contre le Maroc dans le match pour le dernier carré.

En finale, malgré la défaite, Gabaski a été phénoménal. Il maintient son pays en vie en arrêtant le penalty de Sadio Mané, obtenu dès les premières minutes. Aux tirs au but, il repousse la frappe de Bouna Sarr. Il a été désigné Homme du match par la CAF. SNA en fait le meilleur gardien du tournoi.

Kalidou Koulibaly (Sénégal)

Touché par la Covid-19 peu avant l’ouverture de la CAN 2021, il a intégré l’équipe type d’Aliou Cissé lors de la troisième journée, contre le Malawi (0-0). Comme son équipe, le capitaine des Lions de la Téranga est monté en régime au fil du tournoi. Après deux matches moyens, le défenseur de Naples a montré le visage qui fonde sa réputation de tour imprenable. Rarement pris à défaut, capable de multiplier les relances propres, Koulibaly a scintillé en quart, en demie puis en finale. Il a apporté de la sérénité et de la confiance dans l’équipe sénégalaise.

Abdou Diallo (Sénégal)

Il est le seul joueur à avoir joué toutes les minutes de tous les matches du Sénégal à la CAN 2021. Couvertures décisives, autorité dans les duels (aériens, surtout), relances propres et incursions dans le cœur du jeu. La palette du défenseur du PSG est riche et variée. Elle a débloqué le compteur des Lions en demi-finale, face au Burkina Faso (3-1). Diallo a connu quelques passages à vide, mais rien qui pourrait le priver d’une place dans l’équipe type de SNA.

Edmond Tapsoba (Burkina Faso)

La CAF l’a plébiscité en l’intégrant dans son équipe type. SNA valide ce choix. Le défenseur central du Bayer Leverkusen aura été un élément essentiel dans le beau parcours des Etalons du Burkina Faso. Il a stabilisé la défense burkinabè par son énergie, son sens du timing et son gabarit (1m90 pour 80 kg). A 23 ans, Tapsoba est bien parti pour figurer durablement parmi les meilleurs défenseurs du continent.

Achraf Hakimi (Maroc)

A deux reprises, il a extirpé le Maroc de situations compliquées. D’abord contre le Gabon, pour le compte de la troisième journée du groupe C. Le défenseur du PSG a égalisé (2-2) d’un coup franc majestueux (84e) alors que les Lions de l’Atlas se dirigeaient vers une défaite. Il remet ça en huitième de finale contre le Malawi en offrant, encore sur coup de pied arrêté, la victoire aux siens (70e). Les deux équipes étaient à égalité 1-1. Pour le reste de la compétition, Hakimi est resté fidèle à lui-même. Jouant à merveille son rôle de piston droit tout en comblant ses «absences» défensives par une pointe de vitesse phénoménale.

Saliou Ciss (Sénégal)

Son duo avec Sadio Mané côté gauche aura souvent causé beaucoup de dégâts chez les adversaires des Lions de la Téranga. Mis à part quelques déchets techniques et flottements tactiques, l’arrière droit de Nancy (L2 française) a réussi sa CAN. Il est apparu au-dessus du lot à son poste. En finale, il est à l’origine du penalty obtenu par le Sénégal dès les premières minutes. Malheureusement, Sadio Mané a manqué sa frappe.

Blati Touré (Burkina Faso)

Sa clairvoyance et sa générosité dans l’effort auront fait beaucoup de bien à la défense burkinabè. Blati Touré, c’est le métronome du jeu des Etalons. Au four et au moulin. Intraitable dans les duels, alerte lorsqu’il s’agit de couper les lignes de passe et précieux dans les relances. Il a réduit le score (82e) face au Sénégal (3-1) en demi-finale.

Nampalys Mendy (Sénégal)

Positionné en sentinelle dans l’entrejeu des Lions de la Téranga, le milieu de terrain de Leicester était le pivot du jeu du Sénégal. C’est souvent lui qui donnait le tempo. Ses interventions chirurgicales, ses changements de direction et ses passes lumineuses auront aéré le jeu des champions d’Afrique.

Mohamed Salah (Egypte)

Si l’on s’était fié uniquement à sa prestation en finale, face au Sénégal, l’attaquant de Liverpool n’aurait pas figuré dans notre équipe type. Mais il a fallu juger le capitaine des Pharaons par rapport à l’ensemble de son œuvre durant la CAN 2021. Si l’Egypte est arrivée jusqu’en finale du tournoi c’est surtout grâce à Salah. Ses deux buts et son unique passe décisive ne rendent d'ailleurs pas suffisamment compte de son impact dans le parcours des Pharaons. Lesquels, après un démarrage poussif, ont fini en trombe.

Sadio Mané (Sénégal)

L’attaquant de Liverpool, c’est trois buts et autant de passes décisives durant la CAN 2021. Il est l’auteur du seul but du Sénégal au premier tour. Il a ouvert avec un pion la voie de la qualification à son équipe en huitième de finale contre le Cap-Vert (2-0). Il a crucifié en demi-finale le Burkina Faso en signant le 1-3 des Lions de la Téranga après avoir donné la passe sur le 1-2. Il est enfin l’auteur du penalty victorieux lors de la séance des tirs au but en finale. Ce n’est pas un hasard s’il est désigné meilleur joueur du tournoi.

Vincent Aboubakar (Cameroun)

Avec huit buts, le capitaine des Lions indomptables est le meilleur scoreur de la CAN 2021. Son suivant immédiat, son coéquipier Toko Ekambi, est à trois longueurs. Il a égalé l'Ivoirien Laurent Pokou, qui avait réalisé la même performance lors de la CAN 1970 (Soudan). Aboubakar s’est arrêté à un but du record du Congolais (Ex-Zaïre) Pierre Ndaye Mulamba. Ce dernier avait trouvé à neuf reprises le chemin des filets à la CAN 1974 (Egypte).

La Rédaction

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🇸🇳Les supporters estiment que le nouveau coach n’a pas les compétences et l’expérience pour diriger le club

https://sportnewsafrica.com/breve/as-pikine-les-supporters-manifestent-contre-le-nouvel-entraineur-et-empechent-les-entrainements/

#sna #aspikine #senegal

🇹🇳Car la victoire de l'Australie face au Danemark élimine les Aigles de Carthage qui ne verront toujours pas les huitièmes en 6 participons

https://sportnewsafrica.com/a-la-une/mondial-2022-malheureuse-victoire-pour-la-tunisie/

#sna #tunisie #france #qatar2022

🇲🇦L’ancien international français a manifesté sa joie pour l’équipe marocaine d’une façon maladroite

🗣️" C’est un petit pays, un pays pauvre où beaucoup de gens souffrent"

https://sportnewsafrica.com/news-football/mondial-2022-la-sortie-polemique-de-frank-leboeuf-sur-le-maroc/

#sna #leboeuf #maroc #Qatar2022

🇹🇳 Khazri sur ses 3 dernières titularisations en Coupe du Monde :

⚽⚽⚽ 3 buts
🎯🎯 2 passes décisives
#sna #khazri #Tunisie #Qatar2022

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram