fbpx
LIVE
1

MATCHS DU JOUR 1

18H00 Al Ahly SC - Misr Lel Makkasa

Amicaux-Bilan : la Mauritanie et le Cap-Vert assurent, le Burkina Faso sombre, le Bénin séduisant

La plupart des sélections africaines, quand elles n’étaient pas concernées par les qualifications pour la Coupe du Monde ou de la CAN 2023, ont disputé des matches amicaux. Avec des fortunes diverses…

De notre correspondant en France

Amir Abdou a réussi ses débuts sur le banc de la Mauritanie. Ila enregistré deux succès en autant de matches amicaux.
Amir Abdou a réussi ses débuts sur le banc de la Mauritanie. Ila enregistré deux succès en autant de matches amicaux.

Les lendemains de Coupe d’Afrique des Nations n’obéissent finalement à aucune règle. Le Sénégal, vainqueur de la CAN pour la première fois de son histoire face à l’Egypte, a fait subir un nouveau calvaire aux Pharaons moins de deux mois plus tard après la finale de Yaoundé,  en les privant d’une quatrième phase finale de Coupe du Monde, deux actes de cruauté très proches l’un de l’autre, et dont les Pharaons vont sans doute mettre du temps avant de se relever. Le Maroc et la Tunisie, éliminés en quarts de finale de la CAN, ont validé leur qualification pour le Mondial, au même titre que le Cameroun, tout juste remis d’une troisième place qui ne correspondait pas aux ambitions de Samuel Eto’o, le nouveau président de la fédération, alors que le Ghana, décevant au pays des Lions Indomptables, a éjecté le Nigeria dans l’ambiance malsaine d’Abuja.

Le Burkina Faso en souffrance

Pendant que tout ce beau monde s’étripait pour décrocher une des cinq places attribuées à l’Afrique, et que quelques sélections au standing plus modeste disputaient le tour préliminaire des qualifications pour la CAN 2023, le reste de la troupe, dans sa quasi-totalité, a profité des derniers jours de mars pour des matches amicaux. Les éliminatoires de la CAN débuteront en juin prochain, avec, en théorie, quatre matches au programme, et la plupart des fédérations ont jugé opportun de ne pas laisser les internationaux les bras croisés, hormis celles, entre autres, du Gabon et du Malawi.

Parmi les équipes présentes au Cameroun et qui avaient laissé une bonne impression, il y a le Burkina Faso. Les Etalons avaient terminé à la quatrième place, en produisant un football offensif et plaisant, mais cela n’a pas suffi aux yeux de la fédération. L’instance, en guise de remerciements,  a eu la lumineuse idée de virer Kamou Malo, le sélectionneur, et de confier l’intérim à Oscar Barro. Avec les résultats que l’on sait, puisque les Burkinabés ont été balayés au Kosovo (0-5) et en Belgique (0-3). La Côte d’Ivoire devrait elle aussi changer bientôt de sélectionneur. Patrice Beaumelle, en fin de contrat le 6 avril prochain, était déjà fragilisé par l’élimination de son équipe au deuxième tour des qualifications pour la Coupe du Monde et en 8e de finale de la CAN. Les défaites en France (1-2) et en Angleterre (0-3) devraient définitivement sceller son sort.

Zerdouk et Abdou débutent bien

Révélation de la dernière CAN, les Comores ont battu l’Ethiopie (2-1), histoire de célébrer dignement la nomination du franco-marocain Younes Zerdouk, l’ancien adjoint d’Amir Abdou. Celui-ci, bombardé sélectionneur de la Mauritanie en remplacement de Didier Gomès da Rosa, limogé après une CAN ratée, a entamé son magistère par deux victoires face au Mozambique (2-1) et à la Libye (2-0). La Guinée Equatoriale, quart de finaliste au Cameroun, a connu un mois de mars compliqué lors d’un tournoi disputé au Portugal – défaite (0-3) contre la Guinée-Bissau, nul (0-0) face à l’Angola -  avec une équipe certes remaniée. Le Cap-Vert s’est quant à lui fait plaisir en remportant ses trois matches, mais contre des adversaires – Guadeloupe (2-0), Liechtenstein (6-0) et Saint-Marin (2-0)  - qui n’appartiennent pas au gratin du football mondial.

Sinon, il convient également de noter le bon comportement du Bénin, dirigé par l’intérimaire Moussa Latoundji. Les quarts de finaliste de la CAN 2019 ont étrillé le Libéria (4-0) puis battu la Zambie (2-1) avant de solder leur séjour en Turquie par un match nul face au voisin togolais (1-1). La nomination du nouveau coach, annoncée pour le mois de mars, se fait en revanche toujours attendre, puisqu’aucun nom ne semble faire l’unanimité au sein du ministère des Sports et de la fédération. Parmi les déceptions, le Congo, dominé par la Zambie (1-3) et la Sierra Leone (1-2), et l’Afrique du Sud, où Hugo Broos a décidément beaucoup de travail,  balayée par la France (0-5) après un terne match nul face à la Guinée (0-0) de Kaba Diawara, bien parti pour assurer l’intérim pour quelques temps…

Alexis BILLEBAULT

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

La championne olympique Peres Jepchirchir était absente un moment du fait d’une blessure à la hanche et effectuera son grand retour lors du célèbre Marathon de New York https://sportnewsafrica.com/breve/marathon-de-new-york-peres-chepchirchir-sera-sur-la-ligne-de-depart/

L’ES Setif recrute le milieu Youcef Serraoui en provenance du MC Saïda. https://sportnewsafrica.com/breve/es-setif-youcef-serraoui-sengage/

🎾🇹🇳 Au tournoi de Cincinnati, la meilleure joueuse africaine entrera directement au 2e tour de la compétition https://sportnewsafrica.com/breve/tournoi-de-cincinnati-ons-jabeur-exemptee-du-premier-tour/

L’AS Otoho d’Oyo et les Diables noirs de Brazzaville s’affrontent en finale de la Coupe du Congo 🏆🇨🇬 https://sportnewsafrica.com/breve/coupe-du-congo-otoho-a-la-quete-dun-double-historique/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram