fbpx
LIVE
7

MATCHS DU JOUR 7

15H30 FC Lys Sassandra - CO Korhogo
17H45 Stella Club d'Adjamé - AS Indenié Abengourou
17H15 Olympic Club de Safi 1-0 Ittihad Riadhi de Tanger
19H30 Jeunesse Sportive Soualem - Olympique Club de Khouribga
14H00 Stade Tunisien - Espoir Sportif de Hammam-Sousse
14H00 Espérance Sportive de Tunis - CS Sfaxien
14H00 Étoile Sportive du Sahel - US Tataouine
, , ,

CAN 2023-Bénin : et si Latoundji continuait ?

Moussa Latoundji, l’ancien adjoint de Michel Dussuyer, assure l’intérim sur le banc du Bénin depuis le mois de mars. Sa mission, qui ne devait durer que le temps de trois matches amicaux, va se poursuivre, à l’occasion des matches face au Sénégal (1-3, 4 juin) et au Mozambique (8 juin)  en qualifications pour la CAN 2023.

De notre correspondant en France

Moussa Latoundji
Moussa Latoundji

La Fédération béninoise de football (FBF) et le ministre des Sports, Oswald Homeky, semblent avoir décidé de prendre leur temps sur la question, toujours sensible, du sélectionneur national. Après la fin du contrat de Michel Dussuyer, en décembre dernier, la tendance à Cotonou penchait plutôt vers la nomination d’un sélectionneur étranger, avant les trois matches amicaux programmés au mois de mars dernier à Antalya (Turquie) face au Liberia, à la Zambie et au Togo. Plusieurs noms avaient ainsi circulé dont ceux de l’Allemand Gernot Rohr, du Portugais Jorge Costa et des Français Hubert Velud, Julien Mette et Corentin Martins. Mais les deux parties décideuses avaient finalement fait le choix, pour les échéances internationales du mois de mars, de faire confiance à Moussa Latoundji, l’ancien adjoint de Dussuyer.

L’ancien international béninois (44 ans), qui a effectué l’essentiel de sa carrière à l’étranger- Julius Berger au Nigeria, FC Metz en France et surtout Energie Cottbus en Allemagne- l’avait achevée aux Dragons de l’Ouémé, le club de ses débuts.

«Nous allons lui confier l’équipe pour les rencontres de mars, et on va l’observer, avait alors expliqué à Sport News Africa Mathurin de Chacus, le président de la FBF. Nous avons le temps pour nommer un coach, puisque les qualifications pour la CAN 2023 débuteront début juin. Je pense que nous aurons effectué un choix en avril ou au plus tard mi-mai.»

Dussuyer : «Il est à l’écoute, il a les compétences pour être numéro 1»

Les bons résultats obtenus lors du séjour en Turquie- victoires face au Liberia (4-0) et à la Zambie (2-1) et nul contre le Togo (1-1)- et la qualité du jeu produit ont incité les décideurs béninois à s’accorder un délai de réflexion supplémentaire, alors que d’autres candidatures, dont celle du français Patrice Beaumelle, en fin de contrat en Côte d’Ivoire le 6 avril, étaient venus s’ajouter à la liste des prétendants. Et de le laisser aux commandes pour les deux premiers matches qualificatifs pour la CAN 2023. Le premier a été perdu face au Sénégal, champion d’Afrique en titre (1-3, le 4 juin), et le second est prévu ce mercredi 8 juin à Cotonou contre le Mozambique.

Ce choix de prolonger l’intérim de son ancien adjoint ne surprend pas Michel Dussuyer. «Il a l’avantage de bien connaître les joueurs, décrypte le technicien français. Moussa a bien négocié les matches de mars, cela lui donne du crédit. Quand je suis revenu au Bénin, j’avais demandé à ce qu’il soit mon adjoint. Je l’avais rencontré par le passé, et il m’avait fait bonne impression. Il est à l’écoute, curieux. Il a déjà entraîné des clubs au Bénin (Dragons de l’Ouémé, USS Kraké) et au Gabon (Cercle Mbéri Sportif), il a très bien fait son travail d’adjoint, et je pense qu’il a les compétences pour être numéro 1.»

Les deux matches du mois de juin pourraient conditionner l’avenir de Moussa Latoundji sur le banc des Ecureuils. «Les joueurs l’apprécient, il a bien débuté en mars, il bénéficie d’un certain soutien des supporters et de la presse, mais il présente  également l’avantage  de ne pas être trop cher au niveau salaire», intervient un proche de la FBF. Michel Dussuyer percevait un revenu mensuel de 26 000 euros, un seuil dont Latoundji est encore loin.

Si la défaite au Sénégal n’a pas entamé son crédit naissant, le match face au Mozambique, ce mercredi, sera bien évidement scruté de très près par les décideurs du football béninois.

Alexis BILLEBAULT

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

Difficile de trouver un meilleur moment pour marquer son premier but. Celui de Fodé Ballo Touré a permis ce soir à l’AC Milan d’engranger les 3 points contre Empoli

https://sportnewsafrica.com/breve/fode-ballo-toure-inscrit-son-premier-but-en-professionnel/

#SNA

S’il fallait une preuve qu’Ibrahima Sissoko est le porte-bonheur de Sochaux, elle est là. En son absence, les leaders de Ligue 2 ont perdu leurs premiers points depuis 6 rencontres.

https://sportnewsafrica.com/breve/sans-ibrahima-sissoko-sochaux-sincline/

#SNA

À 37 ans, Papiss Cissé se bonifie comme le bon vin 🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/amiens-papiss-cisse-continue-de-marquer/

#SNA

Champion en titre, le Maroc est tombé dans le groupe de la mort du prochain CHAN en Algérie. Le pays hôte a profité du tirage au sort d’ailleurs pour officiellement candidater pour remplacer la Guinée à l’organisation de la CAN 2025.

https://sportnewsafrica.com/news-football/chan-2022-des-poules-b-et-c-de-feu/

#SNA

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram