fbpx
, ,

Petro Luanda-Carlos Morais : « Mon secret, je prends juste soin de mon corps »

Il connait la gloire et son palmarès est assez élogieux. Mais Carlos Morais ne s’arrête pas et reste décisif au fil des années. Le meneur-arrière de 37 ans s’est illustré avec (34 pts, 6 rbds, 2 passes) contre Al Ahly (91-90), ce vendredi, en ouverture de la 7ème journée de la Conférence Nil.  Le quadruple champion d’Afrique livre les recettes de sa longévité et de son adresse insolente.

De notre envoyé spécial au Caire

Carlos Morais
A 37 ans, Carlos Morais brille encore sur les parquets

Il est inoxydable. Carlos Morais (37 ans) a trouvé en NBA Dwayne Wade. L’Angolais a signé en 2013 avec les Raptors Toronto alors que l’Américain était avec le Heat. Les deux joueurs se sont retrouvés d’abord en 2008 lors des Jeux Olympiques en Chine. Wade (19 pts) et les États-Unis  s’étaient imposés (97-76) mais Morais avait fini meilleur marqueur avec 24 pts. Des années plus tard, le MVP de l’Afrobasket 2013 jouait dimanche dernier contre Zaïre Wade, le fils de Dwayne. Carlos Morais revient sur son duel avec Wade père. « J'étais fan de beaucoup de joueurs qui faisaient partie de cette équipe, et Wade était l'un d'entre eux. Pour moi, c'était un moment surréaliste, mais ma mentalité était de profiter du moment et de concourir », souligne-t-il.

« Je n'ai jamais été un tireur »

Ce vendredi, le meneur-arrière de Petro a étalé son talent. Il a noirci la feuille de marque (34 pts, 6 rbds et 2 passes) en 35 minutes de jeu. Il a eu 50% à 2 pts, 8 sur 12 à 3 pts (66%, 11 sur 18 aux lancer-francs (61%), soit 57% de réussite aux tirs. A 37 ans, il n’a rien perdu de son adresse. Toutefois, il reconnait le travail abattu au fil des années pour être un serial killer. « Vous pouvez être tout ce que vous voulez tant que vous y travaillez. Être reconnu comme tireur est une conséquence de tout le travail que j'ai fait au fil des ans, car en grandissant, je n'ai jamais été un tireur. Je pouvais faire des trois mais n'étais pas reconnu comme tireur, jusqu'à ce que je remporte mon premier prix de 3 points », explique-t-il.

BAL 2023 : Petro Luanda bat Al Ahly au buzzer et conforte son fauteuil de leader

Carlos Morais tourne avec une moyenne de 13 pts, 4,3 rbds et 3,5 passes par match. Il joue en moyenne 22,37 minutes depuis l’entame de cette Conférence Nil. Le quadruple champion d’Afrique avec l’Angola (2005, 2007, 2009, 2013) donne les secrets de sa longévité au moment où de jeunes joueurs n’arrivent toujours pas à sublimer. « Je crois que c’est l’amour du jeu. Cela a aussi à voir avec la manière dont je prends soin de mon corps et mes routines quotidiennes ». Un conseil de sage aux jeunes joueurs désireux d’avoir la même carrière que l’Antilope noire.

Victor BAGAYOKO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram