fbpx
LIVE
[get-live-match-number]

MATCHS DU JOUR 14

13H00 CA Renaissance Aiglon Brazzaville - AS Inter Club de Brazzaville
15H00 AS Bana Nouvelle Génération - AS Otôho d'Oyo
11H30 US Panda B52 Likasi - FC Lubumbashi Sport
13H30 FC Saint Eloi Lupopo - JS Groupe Bazano
13H30 Blessing FC - SM Sanga Balende
13H30 Tout Puissant Mazembe - US Tshinkunku de Kananga
14H30 AC Rangers - JS Groupe Bazano
14H30 Céleste FC - AS Maniema Union
15H30 Sporting Club de Gagnoa - Académie de Football Amadou Diallo de Djékanou
18H00 Stade d'Abidjan - Société Omnisports de l'Armée
12H45 Haras El Hodood - Pyramids FC
12H45 National Bank of Egypt SC - ENPPI Club
17H00 Al Ittihad Al Iskandary - Ghazl El Mehalla
16H00 US des Forces Armées et de Sécurité de Bamako - Djoliba AC Bamako

CAN 2021 - Groupe A : un prétendant au titre et de redoutables outsiders

Dans ce groupe A - le Cameroun pays organisateur et habitué des podiums fait sans aucun doute figure de favori pour la première place à l’issue des trois journées. Le quintuple champion d’Afrique devra toutefois se méfier de deux véritables outsiders que sont le Cap-Vert et le Burkina Faso. Mais aussi du trouble-fête Ethiopie - un revenant capable ces deux dernières années de tenir en échec de très grandes nations.

CAN 2017 Cameroun Burkina Faso
Après la CAN 2017, le Cameroun et le Burkina Faso se retrouvent à la CAN 2021

Cameroun, en quête d’une première étoile à domicile

Cinquante ans après, le Cameroun abrite à nouveau la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). En 1972, les Camerounais n’avaient pas pu monter sur le podium devant leur public, terminant quatrième après une défaite contre le Mali pour le match de la 3e place. C’est 12 ans après, en Côte d’Ivoire, que les Lions indomptables décrocheront leur première étoile. Ils en comptent aujourd’hui cinq (seule l’Egypte fait mieux avec 7 sacres). La dernière a été d’ailleurs remportée en 2017 chez le voisin gabonais. Raillée et moquée pour sa faiblesse au début du tournoi, la génération Bassogog, Toko Ekambi, Ngadeu, Choupo-Moting, Vincent Aboubakar… a tour à tour déjoué les pronostics à chacune de ses sorties pour finir au sommet.

Cinq ans après, la colonne vertébrale est toujours là mais sur le banc Antonio Conceiçao a remplacé le tacticien Hugo Boss. Le Cameroun n’est toujours pas favori, même à domicile. Pourra-t-il refaire le même coup qu’à Libreville ? Les générations gagnantes des Lions indomptables ont, en tout cas, décroché deux titres (84-88 et 2002-2002), à chaque fois. Depuis l’Egypte en 2006, aucune nation ne s’est cependant imposée à domicile. Sept y sont parvenues par le passé (Egypte, Tunisie, Afrique du sud, Nigeria, Ghana, Ethiopie et Soudan).

Burkina Faso, des Etalons à la rude réputation

Il y a toujours dans les tournois, des équipes que l’on n’aime surtout pas se coltiner. Pas parce qu’elles sont sacrément fortes ou qu’elles gagnent le plus souvent. Mais juste parce qu’elles sont toujours diablement solides et très difficiles à manœuvrer. Le Burkina Faso est dans cette catégorie. Les Etalons ont en effet cette rude réputation. Pourtant, dans les faits, en 11 participations à une phase finale de CAN, huit fois, ils n’ont pas dépassé le 1er tour.

A chaque fois qu’ils ont passé ce cap cependant, c’était pour cavaler très loin : quatrième à domicile en 1998, vice-champion en Afrique du sud en 2013 et sur la dernière marche du podium au Gabon en 2017. Les Burkinabés arriveront au Cameroun le moral gonflé à bloc. Ils n’ont pas réussi à se qualifier aux barrages du Mondial 2022, certes. Mais sous la houlette de leur coach local Kamou Malo, ils ont tenu la dragée haute, deux fois (1-1 et 2-2), à l’Algérie, championne d’Afrique en titre et invaincue depuis 2018.

Au Cameroun, le Burkina Faso essaiera donc de sortir de la phase de groupes pour la 4e fois et faire aussi un nouveau bon coup. Excepté Bertrand Traoré qui prend un peu de rouille depuis son éclosion à la CAN des moins de 17ans qu’il offre à son pays en 2011, l’équipe n’a pas de grandes stars. Mais coach Malo peut compter sur des tauliers comme le défenseur central Edmond Tapsoba (Bayern Leverkusen), de jeunes talents à l’image d’Abdoul Fessal Tapsoba (20 ans, 4 buts en 6 sélections) et d’Issa Kaboré (Troyes). Ou des habitués des compétitions africaines à l’instar d’Issoufou Dayo et Djibril Cheikh Ouattara, vainqueurs de la Coupe de la Confédération 2020 avec la RS Berkane (Maroc).

CAN 2021 les Etalons du Burkina Faso

CAN 2021 les Etalons du Burkina Faso

Cap-Vert, un dangereux outsider

Les Requins Bleus sont de retour. Après ses deux premières participations consécutives en 2013 et 2015, le Cap-Vert a, en effet, raté les deux dernières éditions. Les Cap-verdiens ne reviennent certainement pas pour faire de la figuration. Ils ont les moyens de dépasser au moins la phase des poules comme en 2013 et d’être en 8e de finale. Ils l’ont prouvé lors des qualifications pour la CAN 2021 en dominant le Cameroun à Praia (3-1) après l’avoir accroché 0-0 à Yaoundé.

Dans les éliminatoires au Mondial 2022, ils ont aussi titillé le Nigeria jusqu’au bout, réussissant à tenir en échec les Super Eagles à Lagos lors de la dernière journée (1-1). Il fallait cependant gagner pour leur passer devant et se qualifier aux barrages. A la CAN 2021, Ryan Mendes, présent lors du quart de finale en 2013, sera encore le fer de lance. A 31 ans, il est toujours l’atout offensif numéro 1 des Requins. Avec l’autre vieux briscard Julio Tavares (34 ans).

Cap-Vert

Ryan Mendes, atout offensif numéro 1 du Cap-Vert

Ethiopie à la poursuite du lustre d’antan

Les plus jeunes ne le savent certainement pas mais l’Ethiopie, c’est 10 qualifications en phase finale de CAN et une étoile que recherchent encore le Sénégal, le Mali et aussi la Guinée. Cette Ethiopie qui gagne, c’était au tout début de l’histoire de la compétition, lorsque ce pays de l’Afrique de l’Est était la place forte du football continental.

Les Walyas finissent deuxièmes de la 1ère édition jouée au Soudan à trois en 1957 avec l’Egypte et le pays organisateur. Ils remportent la troisième disputée à domicile en 1962 avant de connaître le déclin et ne pratiquement plus ressortir la tête de l’eau. Absente de la phase finale de la CAN entre 1980 et 2013, se qualifier est désormais le principal objectif de l’Ethiopie.

Considérée comme l’équipe la plus faible de ce groupe A, elle essaiera donc de jouer les trouble-fêtes. Sur la route de Cameroun 2021, les Walyas ont par exemple réussi à dominer la Côte d’Ivoire il y a deux ans (2-1). Ils ont aussi cartonné le Niger (3-0) et Madagascar (4-0). Et pour leurs deux derniers matchs officiels (qualifications au Mondial 2022), les hommes de Webelu Abate ont neutralisé le Ghana (1-1) et le Zimbabwe (1-1). Avec des joueurs qui évoluent pour la plupart en Ethiopie ou en Afrique du sud.

La joie des Walyas lors de la victoire contre la Côte d'Ivoire en novembre 2019

La joie des Walyas lors de la victoire contre la Côte d'Ivoire en novembre 2019

Demba VARORE

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🗞️Dans le journal : le Cameroun doit gérer une mini-crise avec l’affaire Onana, le Sénégal a ouvert la voie de la qualification en 8e de finale. Le Ghana d’Alexandre Djiku espère bien suivre les pas⬇️

https://sportnewsafrica.com/news-football/journal-du-mondial-2022-la-joie-des-lions-la-mini-crise-au-cameroun/

#sna #Qatar2022 #journal

IMMENSE ! Quel match! Quels joueurs! Vous avez rendu hommage, en ce jour mémorable, à l’illustre Pape Bouba Diop.
Allez toucher maintenant les étoiles !

#Mankowuttindamli
#Fifa2022

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram