fbpx

Sénégal-Dakar Sacré-Cœur (F) : le staff limogé pour une affaire de "sorcellerie"

Dakar Sacré-Cœur a licencié tout le staff du club féminin, qui vient pourtant de rempoter le championnat national. Une affaire de sorcellerie serait au cœur de cette histoire.

Dakar Sacré-Cœur
Le staff de Dakar Sacré-Cœur limogé

Le club féminin de Dakar Sacré-Cœur est sans staff. Ainsi, Aissatou Seck, coordonnatrice du pôle féminin et l’entraîneure de l’équipe pro féminine, Yaye Sokhna Mbengue, entraîneure adjointe féminine et Ouleye Dieye, l’entraîneure des gardiennes ont été toutes mises à la porte. L’académie a annoncé la nouvelle, via un communiqué.

« Dakar Sacré-Coeur est un club engagé autour d’un socle de valeurs à la fois universelles et sénégalaises. À travers une pratique sportive saine, nous souhaitons favoriser le vivre et agir ensemble, l’éducation, l’engagement et le respect de l’environnement. L’atteinte de résultat sportif ne peut se faire aux dépens de ces objectifs et du respect de l’institution. Nous tenons à leur exprimer nos remerciements à la suite de cette collaboration », a indiqué Dakar Sacré-Cœur.

Elles venaient pourtant de remporter le championnat féminin pour la deuxième fois en trois ans. Les concernées ont très vite convoqué une conférence de presse pour donner les véritables raisons de leur limogeage. Et elles ont évoqué des pratiques mystiques. « C’est au lendemain de notre retour de Bignona qu’on nous a convoquées, pour nous signifier notre licenciement, en se basant seulement sur des pratiques mystiques ». Des explications qui contrastent avec la cause évoquée par le club, qui s’arc-boute sur ses « valeurs à la fois universelles et sénégalaises », explique Yaye Sokhna Mbengue, entraineuse adjointe des Académiciennes.

Sa collègue Oulèye Dièye ne dit pas autre chose. « s’ils avaient bien mentionné pratiques mystiques dans le communiqué, il n’y aurait aucun problème». Ce qui est la cause des « étiquettes collées à leur dos». L’ex gardienne se défend et veut épargner sa « famille» qui subit comme elle les mêmes égratignures. Une affaire qui est loin de connaitre son épilogue.

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram