fbpx
LIVE
0

MATCHS DU JOUR 0

CAN 2021-Groupe D : une poule pas comme les autres 

Ce groupe ne ressemble à aucun autre de la CAN 2021. Il porte quatre traits singuliers qui le rendent unique. Présentation des forces en présence : Égypte, Nigeria, Guinée-Bissau et Soudan. 

L'Egypte et le Nigeria sont les favoris de la poule D. Mais attention à un sursaut du Soudan et de la Guinée-Bissau.
L'Egypte et le Nigeria sont les favoris de la poule D. Mais attention à un sursaut du Soudan et de la Guinée-Bissau.

Le groupe D constitue l’exception des six du premier tour de la CAN 2021. Pour quatre raisons. Une : il est le seul qui concentre trois vainqueurs de l’épreuve. Égypte, Nigeria et Soudan. La Guinée-Bissau, qui présente un palmarès vierge, complète le tableau.

Deux : les Égyptiens (7, un record), les Nigérians (3) et les Soudanais (1) ont à eux trois remporté onze titres. On n’a fait mieux dans aucune autre poule du rendez-vous qui va se dérouler au Cameroun du 9 janvier au 6 février prochain.

Trois : aucun autre groupe, non plus, n’est composé d’équipes cumulant cinquante-quatre participations en phase finale. Vingt-cinq pour les Pharaons, dix-neuf pour les Super Eagles, sept pour les Crocodiles du Nil et trois pour les Djurtus.

Quatre, accessoirement : la poule D est la seule où il n’y a aucun pays francophone. Tous les autres en compte au moins un. On y parlera donc arabe, portugais et anglais ainsi que, probablement, les dialectes des pays en course.

L’important se situera ailleurs. Autour de la question suivante : quelles sont les deux équipes qui se qualifieront d’office en huitièmes de finale ? L’Égypte et le Nigeria partent favoris. Mais puisque la CAN se plaît parfois à déjouer les pronostics, ajoutons par précaution que le Soudan et la Guinée-Bissau peuvent créer la surprise.

Égypte : le poids du passé

CAN
L'Egypte pourra compter sur un Mohamed Salah au sommet de son art.

Les Pharaons n’ont plus remporté la CAN depuis 2010 et leur troisième sacre d’affilée en Angola. C’était la septième et dernière fois qu’ils occupaient le trône africain. Ils étaient au confluent de leur apogée et de leur déclin. Aux éditions suivantes, en effet, les Nord-Africains n’avaient même plus droit à une place sur le podium. Pas même lorsqu’ils ont accueilli la dernière, en 2019. L’Égypte ayant été éliminée en huitièmes de finale par l’Afrique du Sud (1-0). Depuis 1974 et l’affront du Zaïre (devenu RDC), elle n’avait jamais perdu une CAN organisée sur son sol.

La diète commence à être longue. Le pays a pourtant renouvelé son équipe sans renier les principes cadres qui ont façonné sa renommée sur la planète football et fondé sa mainmise sur la CAN entre 2006 et 2010. L’Égypte continue en effet de s’appuyer sur ses propres clubs, Al Ahly et le Zamalek en particulier. Elle cherche toujours à proposer un fond de jeu chatoyant et viable. En plus, la constellation de talents locaux est sublimée par un Mohamed Salah (Liverpool) au sommet de son art.

La CAN 2021 sera pour les Pharaons une nouvelle occasion de se réconcilier avec leur glorieux passé.

Guinée-Bissau : l’heure de la récolte ?

Guinée-Bissau
Baciro Cande, le sélectionneur de la Guinée-Bissau.

Les Djurtus vont disputer la CAN pour la troisième fois de leur histoire. Lors des deux premières (2017 et 2019), ils ont été chaque fois sortis au premier tour. Au Cameroun, ils vont essayer de faire mieux.

La Guinée-Bissau a gagné en expérience. L’équipe n’a pas connu de gros changements depuis plus de cinq ans. Le noyau est le même. Il tourne autour notamment du gardien aux 50 sélections, Jonas Mendes, de Zezinho et du duo de buteurs Piqueti-Frédéric Mendy.

En plus, la sélection bissau-guinéenne a conservé le même entraîneur depuis cinq ans. Baciro Candé, le héros de la première qualification, va mener son équipe à sa troisième phase finale d’affilée. Il est l’homme de l’émergence de la sélection bissau-guinéenne. Va-t-il récolter au Cameroun les fruits de ses années de labeur avec une première accession au second tour, voire mieux ?

La Guinée-Bissau affrontera le Soudan le 11 janvier prochain (20h GMT), pour son premier match. Une entrée en «douceur» avant les gros morceaux : l’Égypte (le 15) et le Nigeria (le 17).

Nigeria : les «grands» devant, les «petits» derrière

CAN
Le sélectionneur du Nigeria,Gernot Rohr (à droite) sera privé de Victor Osimhen, blessé.

Les Super Eagles vont prendre part au Cameroun à leur 19e CAN. Objectif évident : soulever le trophée pour la quatrième fois après les sacres de 1980, 1994 et 2013. Depuis sa dernière victoire, le meilleur classement du Nigeria en phase finale est la troisième place conquise lors de la dernière édition, en 2019 (Egypte). Les temps ont changé pour les Vert et Blanc. Ils ne font plus peur comme par le passé. Pourtant, ce ne sont pas les talents qui leur manquent. Les Nigérians brillent dans les cinq grands championnats européens et ailleurs. Le hic se situe dans le déséquilibre entre les lignes qui caractérise la sélection nigériane et chahute la machine.

L’essentiel des forces se concentre en effet en attaque. Victor Osimhen, Kelechi Iheanacho, Paul Onuachu, Samuel Chukwueze, Odion Ighalo, Alex Iwobi, Ahmed Musa, Moses Simon… Ces terreurs de défense sont les dignes héritiers des George Finidi, Daniel Amokachi, Samson Siasia, Rachidi Yekini…, qui ont porté haut les Super Eagles. Derrière, en revanche, le Nigeria attend toujours les nouveaux Jay-Jay Okocha, Sunday Oliseh, John Obi Mikel, Celestine Babayaro, Joseph Yobo, Vincent Enyeama (gardien de but, 101 sélections)...

Cette relative faiblesse en défense et au milieu n’a pas empêché les hommes de Gernot Rohr de se qualifier pour la CAN 2021 et pour les Barrages du Mondial 2022. Mais, elle leur a coûté quelques points qui auraient pu changer la donne. Ils ont concédé deux nuls contre la Sierra Leone (0-0 et 4-4) sur la route du Cameroun. Et pour le Qatar, à domicile de surcroît, ils ont partagé les points (1-1) avec le Cap-Vert et perdu (0-1) face à la Centrafrique.

Ces modestes résultats, face à des équipes plus faibles sur le papier, posent question : le Nigeria sera-t-il capable de remporter la CAN 2021 ? Rien n’est moins sûr. D’autant qu’il sera privé de sa principale arme offensive : Victor Osimhen. Victime d’une grave blessure au visage, l’attaquant de Naples est forfait. Première test : le 11 janvier 2021 face à l’Égypte (17h GMT).

Soudan : espèce en voie de réapparition

Soudan
Hubert Velud (en casquette), le sélectionneur du Soudan, à l'entraînement avec ses hommes.

Les Crocodiles du Nil vont disputer au Cameroun la CAN pour la neuvième fois. C’est mieux que le Gabon (8 participations), le Kenya (7), l’Ouganda (8), le Bénin (5), entre autres pays mieux positionnés au classement FIFA. Le Soudan affiche en outre un meilleur palmarès en phase finale que des noms encore plus ronflants comme le Sénégal, le Mali, le Maroc et l’Afrique du Sud... Avec un titre de champion, deux finales et une troisième place, la sélection soudanaise a en effet fait mieux que ces pays en CAN.

Mais tout cela, c’était avant. Depuis leur unique victoire sur leur sol en 1970, les Soudanais alternent les longues absences au banquet du football africain et les réapparitions éclaires. Leur premier grand retour remonte à 2008. Au bout de 32 ans de traversée du désert. Cet épisode sera suivi d’une éclipse (2010) puis d’un deuxième come-back en 2012 avec à la clé la meilleure performance des Crocodiles du Nil depuis 40 ans. Une place en quart de finale.

Le Soudan disparaîtra par la suite des radars jusqu’à l’édition camerounaise. Les hommes d’Hubert Velud vont essayer de faire mieux qu’en 2012, voire davantage. Il faudra d’abord franchir le premier tour en accrochant les deux premières places du groupe D ou en terminant parmi les quatre meilleurs troisièmes.

La Rédaction 

PROGRAMME DU GROUPE D (GMT)

Première journée

Mardi 11 janvier 2022

Roumdé Adjia Stadium (Garoua)

17h Nigeria-Égypte

20h Soudan-Guinée–Bissau

Deuxième journée

Samedi 16 janvier 2022

Roumdé Adjia Stadium (Garoua)

17h Nigeria-Soudan

20h Guinée–Bissau-Égypte

Troisième journée

Mercredi 19 janvier 2022

Roumdé Adjia Stadium (Garoua)

20h Guinée–Bissau-Nigeria

Stade Ahmadou-Ahidjo (Yaoundé)

20h Égypte-Soudan

 

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🚨 Idrissa Guèye est tombé d’accord avec Everton pour revenir dans le club de la Mersey ! https://sportnewsafrica.com/breve/psg-gana-gueye-a-trouve-un-accord-avec-everton/

15 D’Tiger pour qualifier le Nigéria à la Coupe du monde de Basket 2023 🇳🇬 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-2023-qualification-le-nigeria-preselectionne-15-joueurs/

🇳🇬 Le Nigeria a gagné ses deux premiers matchs à la Coupe du monde féminine U20 et ne veut pas se rater lors de son dernier match de poule https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-u20-f-le-nigeria-veut-realiser-un-carton-plein/

En double au tournoi de Cincinnati avec Victoria Azerenka, Ons Jabeur et sa coéquipière ont gagné leur premier match dans le tournoi https://sportnewsafrica.com/breve/tournoi-de-cincinnati-ons-jabeur-gagne-en-double/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram