fbpx
LIVE
16

MATCHS DU JOUR 16

15H00 Renaissance FC de Ngoumou - Cotonsport de Garoua
14H00 Diables Noirs - AS Otôho d'Oyo
15H30 USC Bassam - Racing Club d'Abidjan
18H00 Académie de Football Amadou Diallo de Djékanou - SOL FC
12H45 El Dakhleya SC - Aswan SC
12H45 Ghazl El Mehalla - Haras El Hodood
17H00 Al Ittihad Al Iskandary - Ismaily SC
17H00 Ceramica Cleopatra FC - ENPPI Club
13H00 CA Bizertin - Stade Tunisien
13H00 Espoir Sportif de Hammam-Sousse - CS Sfaxien
13H00 CS Chebba - Étoile Sportive du Sahel
13H00 US Tataouine - Espérance Sportive de Tunis
13H00 Club Africain - AS Rejiche
13H00 AS Soliman - Etoile Olympique Sidi Bouzid
13H00 Étoile Sportive de Métlaoui - Olympique de Béja
13H00 US Monastirienne - Union Sportive de Ben Guerdane

Mondial 2022-Maroc : quand Ayoub El Kaabi joue les matches avant l’heure

L’attaquant des Lions de l’Atlas (33 sélections, 19 buts), Ayoub El Kaabi, joue le Mondial avant l’heure. Dans une longue interview accordée au site officiel de la FIFA, le joueur de Halayspor a livré ses analyses sur leurs adversaires dans la poule F, la Croatie et la Belgique notamment. Le joueur de 29 ans a aussi clamé son admiration pour Lionel Messi.

Ayoub El Kaabi, international marocain

Ayoub El Kaabi et le Maroc nourrissent de l’ambition pour le Mondial 2022 au Qatar (20 novembre-18 décembre). Logés dans une poule plutôt relevée avec la Belgique, la Croatie et le Canada, les Lions de l’Atlas comptent jouer crânement leur chance pour atteindre au moins les huitièmes de finale. Alors que l’échéance se rapproche, Ayoub El Kaabi s’est confié au site officiel de la FIFA dans une longue interview. Objectif, adversaires, joueur préféré, son amour pour la sélection marocaine…, l’attaquant de 29 ans a abordé tous ces points.

Objectif des Lions de l’Atlas

Riche d’un bel effectif avec plusieurs joueurs évoluant dans des clubs très compétitifs, le Maroc compte capitaliser sur ce point pour faire bonne figure au Qatar. Et pour le buteur de Hatayspor, le Royaume chérifien a son mot à dire dans cette compétition. «Nous croyons en nos chances, car nous savons que nos supporters seront à nos côtés, quoi qu'il arrive. Je crois que nous pouvons réaliser de grandes choses. Au minimum, nous voulons passer le premier tour. Si Dieu le veut, nous réaliserons notre rêve, pour le plus grand bonheur des supporters», espère Ayoub El Kaabi.

Si cet objectif semble à la portée des hommes de Walid Regragui, ils devront en revanche batailler ferme face à des équipes comme la Croatie, vice-championne du monde, ou la Belgique classée 3e au dernier Mondial en Russie, dans le groupe F. Face à de tels calibres, estime l'ancien joueur de la RS Berkane, il faudra miser sur des performances collectives pour faire la différence. «La réputation des Belges n’est plus à faire, mais nous allons tout donner pour obtenir un résultat positif. À ce niveau, c’est la performance collective qui fait la différence».

Quant à la confrontation face à la Croatie de Luka Modric, El Kabbi pense que ce sera un match difficile dont l'issue est difficile à prédire : « Sur le papier, ils sont très forts, mais le football se joue sur le terrain. La victoire reviendra à l’équipe qui sera la plus performante, techniquement et physiquement, le jour J ».

Fan de Lionel Messi

Ayoub El Kaabi ne s’en cache pas : il est un grand admirateur du septuple Ballon d’Or, Lionel Messi. Le Marocain espère d’ailleurs que son équipe croisera le chemin de l’Argentine au Qatar. « Lionel Messi, c’est le meilleur joueur du monde, soutient-il. Je ne connais pas un footballeur qui ne rêverait pas de jouer avec ou contre lui. J’ai croisé Cristiano Ronaldo en 2018. Cette fois, j’espère avoir la chance d’affronter Messi. »

La fierté de porter les couleurs nationales

Avec 33 sélections pour 19 buts marqués sous les couleurs nationales, El Kaabi s’est construit une place de choix en équipe nationale. Et pour le natif de Casablanca, représenter sa nation reste sa plus grande fierté. « Il n’y a pas de plus grand honneur. Je suis toujours très fier de représenter le Maroc et j’espère faire encore mieux à l’avenir. Je crois qu'il me reste encore une marge de progression. En tout cas, je veux continuer à aider mon équipe. Collectivement, il faut tout donner et jouer avec passion », conclut-il.

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram