fbpx
LIVE
24

MATCHS DU JOUR 24

06H26 Union Sportive de Douala - APEJES Football Academy
06H26 Colombe Sportive du Dja et Lobo - Fauve Azur Elite FC
06H26 Panthère Sportive du Ndé - AS Fortuna Mfou
06H26 Stade Renard de Melong - Djiko FC de Bandjoun
14H30 Tonnerre Kalara Club de Yaoundé - Young Sport Academy Bamenda
14H30 Canon de Yaoundé - Racing de Bafoussam
13H30 AS Maniema Union - FC Saint Eloi Lupopo
13H30 SM Sanga Balende - US Panda B52 Likasi
14H00 AS Vita Club - FC Renaissance
15H30 Académie de Football Amadou Diallo de Djékanou - Entente sportive du Bafing
15H30 Racing Club d'Abidjan - Société Omnisports de l'Armée
18H00 San-Pédro FC - SOL FC
18H00 AS des Employés de Commerce Mimosas - Sporting Club de Gagnoa
19H30 Al Ahly SC - Pyramids FC
17H00 Misr Lel Makkasa - Al Masry Club
16H00 AS Onze Créateurs de Niaréla - Stade Malien de Bamako
18H00 Club Olympique de Bamako - AS Police de Bamako
17H00 Fath Union Sport de Rabat - Mouloudia Club d'Oujda
17H00 Rapide club de Oued-Zem - Renaissance Sportive de Berkane
19H30 Maghreb AS de Fès - Olympique Club de Khouribga
19H30 Sporting Club Chabab Mohammédia - AS Forces Armées Royales de Rabat
16H00 Espérance Sportive de Tunis - Union Sportive de Ben Guerdane
16H00 CS Sfaxien - US Monastirienne
16H00 Étoile Sportive du Sahel - Club Africain

Raja Casablanca : Comment Wilmots a perdu le fil

Très attendu pour aller chercher le titre, Marc Wilmots n’a pas su remettre le Raja Casablanca en mode marche. Le coach, critiqué par les supporters et pas soutenu par une partie de la direction, n’a jamais pu enchaîner les résultats convaincants. Explications.

Wilmots
Marc Wilmots

S’asseoir sur le banc d’un club marocain n’est pas chose aisée. Le coach belge Marc Wilmots l’a appris à ses dépens dimanche soir, après avoir pourtant enregistré un résultat positif en Ligue des champions de la CAF deux jours plus tôt. La direction du club a en effet, décidé de se séparer du technicien belge. Une conséquence des résultats en dents de scie en championnat et surtout de l’écart déjà important avec le leader. Le Raja se retrouve à 8 longueurs du Wydad, bien parti pour conserver son titre.

Un bilan loin d’être reluisant

Pire, le Raja se contente de partager les points avec des adversaires moins bien classés depuis quatre rencontres (AS FAR, Moghreb de Fès, Youssoufia Berrechid et Olympique Khouribga). Les deux victoires successives en Ligue des champions face à l’Amazulu (1-0) et l’ES Sétif (1-0) n'effacent toutefois pas la galère des Verts en attaque et surtout leur incapacité à prendre des points dans la course au titre. Ils n’ont récolté que 10 points sur les 21 derniers possibles. De plus, le Wydad a perdu quelques points en cours de route, sans que les Verts ne profitent de ces faux pas. En cause, un football loin de l'ADN des Verts.

Avec seulement 11 matchs dirigés, le bilan de Marc Wilmots est loin d’être reluisant: 4 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Le Raja a notamment perdu la finale de la Supercoupe de la CAF contre Al Ahly alors que son équipe menait jusqu'à la 90e minute !

Une communication pas maitrisée

Son limogeage lui pendait au nez depuis plusieurs jours. Et Wilmots n’a pas arrangé les affaires lors de sa dernière sortie à côté du président Anis Mahfoud. « J’ai déjà confié au président que mon aventure avec le club s’arrêtera lorsqu’il me demandera de partir. Après 35 ans de carrière, n’essayez pas de m’intimider ou de me faire peur par des menaces, cela ne fonctionnera pas avec moi », avait-il déclaré. Ce qui semblait un affrontement verbal avec les supporters n'a fait qu’attiser les tensions.

Malgré le soutien du président Mahfoud, Wilmots se trouvait de plus en plus isolé et critiqué. Au sein de la direction des Verts, le soutien n’était plus unanime, ce qui a précipité son départ.

Cette séparation porte aussi la marque d’une campagne bien menée par les fans des Verts. Dans un sondage réalisé en ligne, 93% des votants se sont prononcés en faveur du limogeage du coach. Les messages appelant au licenciement de Wilmots ont fait légion ces derniers temps. Difficile dans ces conditions de travailler dans la sérénité au sein d'un club qui veut se retrouver sur le toit du Maroc.

Indemnité salée pour le Raja

Pour la direction des Verts, il va falloir désormais se pencher sur le coût de cette décision prise en cours de saison. Car, Marc Wilmots touchera en effet une indemnité de 650.000 euros suite à son licenciement. Une somme qui fera trembler les caisses du Raja, pas au mieux financièrement. Les plus critiques des supporters remettent d’ailleurs en cause la stratégie du club qui cherche des techniciens étrangers très coûteux, sans que les résultats ne suivent. Le Raja semble avoir commis une erreur en se séparant de Lassad Chebbi, le prédécesseur de Wilmots. Le Tunisien avait bien démarré en offrant la Coupe de la CAF au Raja et en remportant la Coupe arabe des clubs. Mais le seul point négatif de son bilan reste son élimination en quarts de finale de la Coupe du Trône et l'écart avec le Wydad à la fin de la saison 2020/2021.

Mohamed Hadji

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

Après avoir remporté la Ligue des Champions africaine, le Wydad Casablanca est proche de s’adjuger un 22e titre de champion du Maroc

https://sportnewsafrica.com/breve/maroc-d1-le-wydad-a-un-point-du-titre/

🇲🇦 L’international marocain Zakaria Aboukhlal est la première recrue de Toulouse, promu en Ligue 1 française https://sportnewsafrica.com/breve/toulouse-zakaria-aboukhlal-reagit-a-sa-signature/

🦁🇨🇲 Un lion ne meurt pas, il dort. Le 26 juin 2003, il y’a de cela 19 ans jour pour jour, Marc-Vivien Foé s'écroula à la 72e minute de la demi-finale Cameroun-Colombie de la Coupe des confédérations 2003 sur le terrain du stade de Gerland de Lyon.

3 matchs, 3 défaites. Les égyptiennes n’ont pas fait long feu https://sportnewsafrica.com/breve/basket-3x3-mondial-f-legypte-eliminee/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram