fbpx
LIVE
3

MATCHS DU JOUR 3

18H00 Zamalek SC 2-0 Tout Puissant Elect-Sport de la Société tchadienne de l'Energie Electrique FC
15H30 CO Korhogo - Sporting Club de Gagnoa
18H00 Entente sportive du Bafing - AS des Employés de Commerce Mimosas

CAN 2021 : le Sénégal encore en finale

Les Lions vont disputer la troisième finale de CAN de leur histoire, la deuxième d'affilée. Ils ont dominé (3-1) ce mercredi 2 janvier en demi-finale les Etalons du Burkina Faso. Ils affronteront le vainqueur de Cameroun-Egypte, prévu ce jeudi 3, avec l'espoir de décrocher leur premier titre continental.

Sadio Mané (avec le ballon) aura été un poison pour les Etalons du Burkina.
Sadio Mané (avec le ballon) aura été un poison pour les Etalons du Burkina.

Tout s’est joué dans les trente dernières minutes. Les spectateurs et téléspectateurs de Sénégal-Burkina Faso, ce mercredi 2 février au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, ont en effet dû patienter un peu plus d’heure avant de voir se débloquer la première demi-finale de la CAN 2021. Avec en prime quatre buts en dix-sept minutes. Abdou Diallo (70e), Gana Guèye (76e) et Sadio Mané (87e) ont permis aux Lions de s’imposer (3-1) face aux Etalons. La réduction du score de Blati Touré (82e) a fait durer le suspense. Mais juste pour cinq minutes avant le coup de grâce de l’attaquant de Liverpool, Homme du match.

En dominant le Burkina Faso, le Sénégal s’ouvre pour la troisième fois de son histoire les portes de la finale de la compétition continentale. Il atteint pour la deuxième fois d’affilée ce stade du tournoi. Finaliste malheureuse en 2002 (Cameroun) et en 2019 (Algérie), la sélection sénégalaise ira chercher son premier trophée continental le 6 février, jour de la finale. Le dernier obstacle : le Cameroun ou l’Egypte, qui s’affronteront ce jeudi 3 février pour la seconde demi-finale.

Prudence défensive et contre-attaques

D’ici là, les hommes d’Aliou Cissé, le sélectionneur sénégalais, devront recouvrer les forces qu’ils ont grillées face à ceux de Kamou Malo. Même s’ils ont été plus dominateurs que dominés dans la rencontre, les Lions ont failli à plusieurs reprises être pris à défaut. Bien regroupés très bas, les Etalons ont misé sur une grande prudence défensive. Offensivement, ils étaient à l’affût. Essayant de profiter des quelques errements de la défense sénégalaise et en procédant par contre-attaques.

Cet opportunisme faillit faire mouche en première mi-temps : 18e, 22e, 39e et 40e. Il les exposait en revanche aux nombreux assauts des Sénégalais. Première alerte véritable : sur une transversale de Kalidou Koulibaly, Saliou Ciss contrôle, repique au milieu du jeu et, aux abords de la surface, déclenche une puissante frappe qui passe à côté (15e). Onze minutes plus tard, le même Ciss prend une nouvelle fois son couloir et envoie cette fois-ci un centre dans les six mètres de la défense burkinabè. Bamba Dieng, dont c’était la première titularisation dans cette CAN, coupe au premier poteau. Mais la tête du Marseillais passe à côté.

La vie sans Hervé Koffi

Le match a été marqué par deux penaltys contre les Etalons annulés par la VAR. Mais, le premier grand tournant est arrivé deux minutes après la tête ratée de Dieng. En allant sauver un ballon aérien dans sa surface, le gardien des Etalons, Hervé Koffi, heurte violemment Cheikhou Kouyaté. Le milieu sénégalais sort sur civière, mais revient dans la partie quelques petites minutes plus tard. Le portier burkinabé, pour sa part, dut céder sa place à Farid Ouédraogo. Un coup dur pour les Etalons.

Koffi est une pièce centrale du dispositif de Kamou Malo. Il est le héros de la qualification aux tirs au but du Burkina Faso face au Gabon, en quart de finale. Même si son remplaçant n’a pas été ridicule, le portier de Charleroi SC (Jupiler League, Belgique) aura manqué à son équipe. Ses prises sures, ses relances propres et la sérénité qu’il dégage auront manqué à ses partenaires. Surtout lorsqu’Aliou Cissé a procédé à un double changement à la 65e minute : Cheikhou Kouyaté et Famara Diédhiou cèdent leur place à Pape Guèye et à Ismaïla Sarr. Avec ce coaching, Bamba Dieng se retrouve en pointe, entouré de Mané et l’attaquant de Watford.

La défense force le verrou

Les Lions se ruent dans le camp burkinabé. Ils seront récompensés à la 70e minute. Sur un corner de Bouna Sarr mal renvoyé par la défense des Etalons, Kalidou Koulibaly tente une retournée. Abdou Diallo qui rôdait dans les parages, amortit de la cuisse et frappe en pivot. Ouverture du score du Sénégal. Deuxième but en sélection du défenseur parisien. Son premier pour sa première CAN.

A deux reprises (73e et 75e), les Lions passent à côté du deuxième but. Mais la frappe de Nampalys Mendy puis la tête de Pape Guèye ne rentrent pas. Ce n’était que partie remise. Alors qu’il cherchait à protéger un ballon qui filait en six mètres, Issoufou Dayo se loupe. Sadio Mané, qui le pressait, récupère le cuir et centre fort au point de penalty. Gana Guèye surgit et marque. 2-0.

Coaching gagnant d'Aliou Cissé

Dans la foulée, Aliou Cissé fait sortir Bamba Dieng pour faire entrer Pape Matar Sarr. Affichant clairement son intention de sécuriser le score. Cela n’empêchera pas les Burkinabè de trouver la faille grâce à Blati Touré, bien servi par Kaboré sur un décalage de Traoré.

La partie semble relancer. Les Etalons poussent, harcèlent les Lions. Mais ces derniers résistent. Mieux, ils corseront l’addition : sur une contre-attaque rapide, Sadio Mané est lancée dans la profondeur. L’attaquant de Liverpool se sert de sa pointe de vitesse pour faire irruption dans la surface burkinabè et trouver le chemin des filets d’une pichenette bien dosée. 3-1. La messe est dite.

Après avoir perdu celle de 2019, face à l’Algérie, le Sénégal va essayer de remporter pour la première fois une finale de CAN. Il reste un obstacle à franchir. Il sera égyptien ou camerounais.

La Rédaction

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🟢 Tout juste parti du Raja, Faouzi Benzarti n’a pas mis longtemps à trouver un nouveau club à entraîner

https://sportnewsafrica.com/breve/mc-alger-faouzi-benzarti-aux-commandes/

#SNA

🗣️: « Nous avons fait une première mi-temps diabolique, fantastique qui m’a fait plaisir »

🇹🇬 Malgré la défaite contre les Éléphants, le sélectionneur du Togo, Paulo Duarte, a affiché son bonheur face à la prestation de son équipe.

https://sportnewsafrica.com/news-football/togo-paulo-duarte-encense-son-equipe/

#SNA

🏆🇨🇮 Le maracana, un sport qui se joue à six contre six sans gardien de but sur un terrain ressemblant à celui de handball, est la chasse gardée des ivoiriens qui viennent de remporter leur 8e titre continental de suite

https://sportnewsafrica.com/breve/maracan-la-cote-divoire-a-remporte-son-huitieme-titre-consecutif/

#SNA

🇿🇦 Échant échoués de peu au titre en Rugby Championship, les Springboks n’ont pas le temps de se morfondre sur leur sort.

https://sportnewsafrica.com/breve/afrique-du-sud-les-springboks-misent-sur-la-tournee-de-fin-dannee/

#SNA

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram