fbpx
LIVE
[get-live-match-number]

MATCHS DU JOUR 10

14H00 CR Belouizdad 0-0 MC Alger
14H00 USM Alger 1-1 ES Sétif
16H00 JS Saoura 3-1 CS Constantine
17H00 JS Kabylie 2-1 Paradou AC
13H30 FC Simba - US Tshinkunku de Kananga
14H30 AC Rangers - FC Saint Eloi Lupopo
15H30 AS Denguélé d'Odienné - Racing Club d'Abidjan
17H45 Stella Club d'Adjamé - FC Lys Sassandra
16H00 AS Black Stars - Club Olympique de Bamako
18H00 AS Korofina - Binga FC
, ,

Emmanuel Mavomo : «On veut être les premiers à qualifier la RDC au Mondial»

Emmanuel Mavomo va diriger les Léopards de la RDC à la quatrième fenêtre des éliminatoires de la coupe du monde 2023 de basketball qui démarrent ce vendredi 26 août à Monastir. Dans cette interview accordée à Sport News Africa, le technicien congolais a exprimé son enthousiasme à diriger les Léopards et le fait de pouvoir compter sur Jonathan Kuminga.

Emmanuel Mavomo sélectionneur RD Congo basket
Emmanuel Mavomo

Sport News Africa : Emmanuel Mavomo, vous allez diriger l'équipe nationale de la RDC à la quatrième fenêtre des éliminatoires de la Coupe du monde 2023, comment avez-vous trouvé le groupe des Léopards ?

Emmanuel Mavomo : Je suis très satisfait de ce nouveau challenge. Diriger l'équipe nationale de la RD Congo est un grand honneur pour moi. J'ai trouvé le groupe prêt à démarrer cette quatrième fenêtre. Je donne du crédit à mes prédécesseurs qui ont bien préparé les joueurs lors des précédentes fenêtres. C'est vrai que les philosophies de jeu ne sont pas les mêmes mais je pense que le travail de base a été fait. Mon staff et moi, nous sommes en train d'ajouter deux ou trois étages au-dessus pour pouvoir améliorer le travail qui a été fait avant.

Il y a trois absences de taille par rapport au groupe qui a disputé la dernière fenêtre à Alexandrie : le meneur Malela Mutwale, l'arrière Christian Lutete ou Jonathan Kasibabu…

Il est vrai que la fenêtre est mal située car il y a beaucoup des joueurs qui sont à la recherche de club pour la prochaine saison. Donc il y a beaucoup de joueurs qui ont désisté pour cela. C'est malheureux mais il y a une vie derrière le basket et ces joueurs là ont du prioriser leur travail, chose qu'on comprend évidemment. Ce qui est intéressant c'est qu'au Congo on a une pléthore de joueurs qui peuvent pallier ces absences. Et j'espère que lors de la prochaine fenêtre on pourra récupérer ceux qui sont absents aujourd'hui.

«Kuminga est le premier joueur de la NBA à jouer pour la RDC»

Il y a certes des absences de taille au sein de l'équipe mais il y a aussi la présence de Jonathan Kuminga pour la première fois chez les Léopards. Pensez-vous que le fait d'avoir un joueur champion NBA au sein de l'équipe peut constituer un plus considérable ?

C'est toujours important d'avoir un joueur NBA. C'est la toute première fois dans l'histoire de la RDC qu'un joueur NBA accepte de venir en sélection. C'est un grand honneur et un grand plaisir pour toute l'équipe de pouvoir compter sur Jonathan Kuminga. Je pense qu'il va beaucoup apporter à l'équipe. Je remercie les Warriors et Kuminga d'avoir rendu cela possible pour la RDC.

Avez-vous senti une cohésion au sein de cette équipe congolaise ?

Franchement, dans le bus ou au restaurant lorsqu'on fait des réunions l'atmosphère est toujours au top. Mes prédécesseurs ont construit quelque chose de solide. Ce groupe est uni et prêt à affronter les adversaires redoutables que nous avons.

Comme adversaires à rencontrer dans cette quatrième fenêtre il y aura la Tunisie, le Soudan du Sud et le Cameroun. Vous attendez-vous à des matches compliqués ?

Chaque match sera très compliqué pour nous. Ce sont trois équipes difficiles à jouer mais la RDC est une équipe redoutable aussi. On va rendre à César ce qui est à César, on a une très bonne équipe, très athlétique avec beaucoup des ressources. Nos adversaires sont bons, on va leur donner du crédit quand il le faut et puis chaque match a sa vie et on va donner le maximum pour défendre les couleurs de notre pays.

Votre premier match est un derby face au Cameroun. Comment l'aborder ?

Nous allons l'aborder avec beaucoup de sérénité. Nous respectons énormément le Cameroun, c'est une équipe que je connais. Le coach précédent, je l'ai connu; le coach actuel, je connais un peu sa philosophie. On prend tous nos adversaires au sérieux. Pour nous, il faut gagner tous les matches. Nous avons un staff technique très compétent et des joueurs très compétents aussi. On prend les matches les uns après les autres et on va tout donner pour mieux représenter notre pays.

«Je suis un étudiant du jeu»

La préparation s'est-elle bien passée ici à Monastir? Avez-vous senti de la détermination chez vos joueurs ?

Les joueurs sont très déterminés. Ils connaissent l'enjeu de cette fenêtre. Le Congo est un pays de Basket mais on n'a jamais été à la Coupe du monde contrairement au football et le handball. Les joueurs veulent faire honneur à leur peuple qui aime le basket. Ils veulent également écrire leur propre histoire, être les premiers à qualifier la RDC à une phase finale de la Coupe du monde. La détermination est donc toute naturelle chez les joueurs.

La dernière fois qu'un coach congolais était sur le banc des Léopards c'était en 2017, Papy Kiembe assisté par Charly Buzangu. C'était d'ailleurs le début de la résurrection du basketball masculin congolais sur le plan continental. Et après le passage de plusieurs étrangers, nous retrouvons aujourd'hui un Congolais que vous êtes, à la tête des Léopards, sentez-vous une certaine pression ?

Je suis un étudiant du jeu. Je respecte mes aînés, le feu Papy Kiembe et Charly Buzangu avec qui j'ai beaucoup échangé avant de prendre l'équipe. Un fils du pays comme moi est fier d'avoir l'opportunité de qualifier l’équipe nationale  pour la première fois à la Coupe du monde de basket. La tâche n'est pas légère mais je suis bien entourée. La FEBACO fait son travail, on attendra le 29 août pour faire un premier bilan.

Ce n'est pas la première fois que vous dirigiez des Congolais. Vous étiez déjà sur le banc d'Espoir Fukash lors de la dernière édition de la BAL. Peut-on parler d'une continuité aujourd'hui sur le banc des Léopards ?

Pour moi, c'est un grand honneur de représenter le pays que ce soit avec la formation d'Espoir Fukash ou avec la sélection nationale. Tout ce que j'ai appris en partant à l'étranger, je suis fier de le donner à mon pays. D'ailleurs mon passage sur le banc d'Espoir Fukash a été très bénéfique pour moi car c'est grâce à ses performances lors de la dernière BAL que j'ai été contacté par le Toronto Raptors pour la Summer League. J'ai beaucoup appris et je vais maintenant me servir de ça pour aider mon pays à aller le plus loin possible.

Jonathan MASIALA

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🤒 Ce n’est pas une petite fièvre qui va empêcher El Tactico d’être sur le banc pour un tel match face à l’Angleterre !

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-2022-aliou-cisse-sera-sur-le-banc-face-a-langleterre/

#sna #FIFAWorldCup #Qatar2022

🟢Les Micros SNA 🟢

🇨🇬 Un peu de sourire avec Lecaleb🇨🇬
#sna #lecaleb #Congo @Tele_Congo #qatar2022

🇸🇳 Pour l’ancien international sénégalais, les Lions de la Téranga peuvent regarder les Three Lions les yeux dans les yeux 🗣️: « Le Sénégal a une chance, car la plupart de ses joueurs évoluent en Premier League ou en Championship. »

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-2022-alassane-ndour-na-pas-peur-des-three-lions/

#sna #FIFAWorldCup

😬 Le Sénégal est clairement sous-estimé là…les anglais pensent déjà à leur quart de finale potentiel contre la France et à comment arrêter Kylian Mbappé.

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/mondial-2022-langleterre-pense-deja-a-un-plan-anti-mbappe/

#sna #FIFAWorldCup #Qatar2022

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram