fbpx
LIVE
1

MATCHS DU JOUR 1

18H00 ENPPI Club 9-11 National Bank of Egypt SC
, ,

RD Congo-Youssouf Mulumbu : «faire un bon choix lors de l'élection à la FECOFA»

Ancien capitaine des Léopards de la RDC, Youssouf Mulumbu évolue actuellement en Ligue 1 congolaise au sein du FC Saint Eloi Lupopo. Face aux problèmes qui rongent le football congolais avec notamment l'incertitude sur la reprise du championnat arrêté depuis le 9 mars dernier, l'ancien joueur de West Bromwich Albion, qui compte s'investir dans un long terme dans le football congolais, pense que la clé du redressement passera par le choix d'un bon président à la tête de la FECOFA au cours des prochaines élections qui auront lieu en Juillet. Il s'est exprimé dans une interview accordée à Sport News Africa.

De notre correspondant en RD Congo

Youssouf Mulumbu.

Sport News AfricaYoussouf Mulumbu, le championnat de Ligue 1 de la RDC s'est arrêté en pleine saison depuis le 9 mars dernier et là on annonce son retour. Mais tous les clubs ne sont pas d’accord de reprendre le chemin des stades. Comment réagissez-vous face à cette situation ?

Youssouf Mulumbu : C'est la première fois que je vois un championnat s'arrêter comme ça. C'est quand-même paradoxal parce qu'on pensait que le championnat était terminé. C'est un peu inexplicable qu'un championnat d'un grand pays comme le Congo puisse s'arrêter d'abord, puis reprendre. On va voir dans les prochains jours ce qui va se passer. Mais il y a une échéance très importante qui arrive, c'est l'élection du nouveau président de la FECOFA. Il va valoir faire un très bon choix.

Comment ça se passe avec le FC Saint Eloi Lupopo ? Normalement, vous êtes là pour jouer une saison et ensuite devenir manager de l'équipe la saison d'après ?

Youssouf Mulumbu : Aujourd'hui c'est incertain parce qu'on ne sait pas de quoi sera fait l’avenir, surtout par rapport au championnat. Mais pour le reste ça se passe très bien. Je me suis bien intégré. Les conditions ne sont pas les mêmes forcément qu'en Europe, mais je me suis adapté. C'est aussi un message aux compatriotes qui veulent aller par exemple en Europe de l'Est plutôt que revenir au Congo, qui peut aussi devenir une solution de fin de carrière comme le font les Brésiliens. Il ne faut pas avoir honte de briser cette barrière-là. Je pense que le message est passé et que dans l'avenir on pourra voir un Bakambu ou un Kebano venir jouer en RDC ne serait-ce que pour terminer leurs carrières, histoire de donner de la lumière à ce championnat de la LINAFOOT.

Lire sur le même sujet : RD Congo-Linafoot : la reprise divise les clubs

« Donner de la lumière à la LINAFOOT »

Pour votre première expérience en RDC en tant que joueur d'un club de première division, êtes-vous déçu par l'organisation ?

Pas déçu mais plutôt surpris. C'est vrai que je m'étais préparé à un certain nombre d'éventualités en venant ici. Mais là, j'ai été surpris car le championnat congolais est classé dans le top 5 africain et voir les clubs comme Mazembe ou Vita qui jouent les interclubs de la CAF s'arrêter comme ça au niveau national avec cet arrêt du championnat ça m’a surpris. C'est pourquoi j'ai dit qu'il faudra élire un bon président à la fédération pour développer notre football. Il y a beaucoup de choses à faire. Je suis venu ici pour apprendre et comprendre les difficultés et le fonctionnement du football congolais. Et petit à petit, je vais me retirer des pelouses pour être aux abords des terrains et apporter mon expérience.

« S'attacher à des élites comme Herita Ilunga ou Shabani Nonda »

La RDC n'a pas joué la CAN 2021 au Cameroun et ne sera pas au Mondial 2022 au Qatar. On voit bien que le football congolais est en pleine régression. Que faut-il faire pour reprendre la marche en avant?

Youssouf Mulumbu : Il faut s'aligner avec les autres équipes en créant des infrastructures et en développant la formation. On se rend compte que le monde change et le sport change aussi. Des petites équipes autrefois comme Madagascar, la Mauritanie ou les Comores font des meilleurs résultats que nous aujourd’hui. Je reviens encore sur ce que j'ai dit précédemment, il va falloir faire des bons choix au niveau de notre fédération. Il faut s'attacher à des élites comme Herita Ilunga ou Shabani Nonda pour pouvoir développer le football chez nous. Il faut que les footballeurs soient impliqués dans la gestion pour comprendre le fonctionnement. Cela va de soi, même pour les autres disciplines. C'est pour le sport en général.

Vous insistez sur les élections à la FECOFA. Les propositions de modification des statuts de la fédération ont été faites avant leur adoption au cours de ce mois de mai. Le champs devra être très ouvert pour l'éligibilité des personnes notamment les anciens footballeurs congolais. Cela vous donne-t-il déjà l'envie de postuler aux prochaines élections ?

Forcément. C'est vraiment un grand pas pour la FECOFA de pouvoir inclure les acteurs du football. Il faudra maintenant que nous les anciens internationaux allions intégrer ce comité exécutif de la FECOFA, faire un bon choix et pouvoir travailler avec tout le monde. Lors des barrages des éliminatoires de la Coupe du monde face au Maroc, on a senti cet engouement qu'il y avait partout en RDC. Nous devons donc nous servir de cette osmose et l'inclusion de tout le monde pour redevenir très fort. La volonté sportive doit être nationale. Je crois que Herita Ilunga, Shabani Nonda et tous ces anciens joueurs vont intégrer la fédération.

Vous avez cité à plusieurs reprises Herita Ilunga et Shabani Nonda, est-ce que vous avez déjà créé un colloque des anciens internationaux qui se présentera aux prochaines élections à la FECOFA ?

Youssouf Mulumbu : J'ai discuté à maintes reprises avec Herita mais je pense qu'aujourd'hui ce n'est pas si facile d'être président. Par contre je pense que l'ouverture aux joueurs afin qu'ils puissent faire partie du comité exécutif de la fédération est quelque chose de très grand car ça donnera une image un peu plus sportive à notre fédération. Il va donc falloir qu'un maximum de personnes qui ont joué pour le Congo soient inclues dans le prochain comité exécutif et qu’elles puissent faire des propositions pour développer le football congolais.

Serez-vous candidat aux prochaines élections à la FECOFA ?

Pourquoi pas ? C'est prématuré à vrai dire, mais ce n'est pas impossible. Aujourd'hui il existe même des présidents de la République très jeunes comme Emmanuel Macron en France. Mais, me concernant, je crois que ça serait prématuré de postuler parce que je suis encore en activité et que je n'ai pas encore un bon programme. Mais dans un future proche, je crois que ça pourra être possible.

Jonathan MASIALA

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

⚽️🇳🇬 Le Nigérian Moses Simon a marqué le premier but de Nantes dans cette saison de Ligue 1 mais les canaris ont du partager les points avec Lille https://sportnewsafrica.com/breve/moses-simon-marque-le-premier-but-nantais-de-la-saison/

🥈🇨🇮 La lutteuse Amy Youin se pare d’argent et offre une nouvelle médaille à la Côte d’Ivoire aux Jeux Islamiques de Konya. https://sportnewsafrica.com/breve/jeux-islamiques-amy-youin-glane-une-4e-medaille-pour-la-cote-divoire/

✅ Franck Kessié va pouvoir prendre part au match de ce samedi contre le Rayo Vallecano à l’occasion de la 1ère journée de Liga https://sportnewsafrica.com/breve/fc-barcelone-franck-kessie-enfin-enregistre/

✈️ Samuel Eto’o arrive à Dakar au Sénégal pour promouvoir la destination Qatar en vue de la Coupe du Monde https://sportnewsafrica.com/breve/coupe-du-monde-2022-samuel-etoo-et-les-autorites-du-qatar-a-dakar/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram