fbpx

Athlétisme : les cinq belles découvertes de la saison

Les rideaux sont tombés sur la saison d'athlétisme sur piste. Et l'Afrique n'a pas été ridicule dans les différentes compétitions avec de belles découvertes. SNA en a choisi cinq.

BUDAPEST, HUNGARY - AUGUST 26: Bronze medalist Emmanuel Wanyonyi of Team Kenya reacts after competing in the Men's 800m Final during day eight of the World Athletics Championships Budapest 2023 at National Athletics Centre on August 26, 2023 in Budapest, Hungary. (Photo by Christian Petersen/Getty Images for World Athletics)
Emmanuel Wanyonyi, vice-champion du monde du 800 m aux Mondiaux de Budapest

Emmanuel Wanyonyi, Kenya 800 m

Emmanuel Wanyonyi est une valeur sûre de l’athlétisme kényan. La pépite de 19 ans a fait une ascension fulgurante cette année. Pour ses premiers Mondiaux d’athlétisme, le champion du monde junior termine sur la deuxième marche du podium du 800 m derrière le Canadien Maroc Arop. Mais le Kényan prendra sa revanche lors de la finale de la Ligue de Diamant. Il surclasse Arop et s’adjuge son premier son premier titre.

Diribe  Welteji, 1500 m Ethiopie

Diribe Welteji est l’une des révélations du 1500 m cette saison. L'Ethiopienne a été la principale challenger de la légende Faith Kipyeyon. Elle termine deuxième des Mondiaux avec un temps de derrière la double championne olympique. Et en finale de la Ligue de Diamant, elle se contente également de la deuxième place derrière la Kényane. Grâce à sa belle saison, Welteji a été sélectionnée par l'Ethiopie pour le Mile des Mondiaux de course sur route à Riga, en Lettonie. Et là encore, elle retrouvera Faith Kipyeon qui vise un troisième titre mondial cette année.

Louis François Mendy, Sénégal 110 m haies

Le sprinteur sénégalais a été impressionnant cette saison. L'athlète de 24 ans a amélioré à plusieurs reprises le record national du Sénégal de la distance A Troyes, il signe son meilleur temps en 13s18. Aux Mondiaux d’athlétisme, Mendy remporte sa série en 13s24 . Malheureusement, il est disqualifié en demi-finale pour faux départ. Une grosse désillusion pour le Sénégalais qui rêvait d’une place en finale. Mais ce n’est que partie remise pour Louis François Mendy. Puisqu’il a validé son billet pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

Muzala Samukonga, Zambie 400 m

Muzala Samukonga est l’un des espoirs du 400 m africain. Le Zambien de 20 ans a frappé un coup lors du meeting de Gaborone en avril dernier. Il avait alors signé le meilleur temps de la saison en 43s91. Le champion d’Afrique en titre a ainsi couru sous les 44 secondes pour la première fois de sa carrière.

Marthe Koala, Burkina Faso saut en Longueur

Marthe Koala a réalisé de belles performances cette saison. La Burkinabè a réussi à atteindre la finale du saut longueur aux Mondiaux d’athlétisme de Budapest. Une première pour l’athlète de 29 ans. La native de Bobo-Dioulasso s’est classée 7e avec un bond de 6m68. Plutôt cette année, elle avait remporté l’or aux Jeux de la Francophonie à Kinshasa.

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram