fbpx
LIVE
[get-live-match-number]

MATCHS DU JOUR 14

13H00 CA Renaissance Aiglon Brazzaville - AS Inter Club de Brazzaville
15H00 AS Bana Nouvelle Génération - AS Otôho d'Oyo
11H30 US Panda B52 Likasi - FC Lubumbashi Sport
13H30 FC Saint Eloi Lupopo - JS Groupe Bazano
13H30 Blessing FC - SM Sanga Balende
13H30 Tout Puissant Mazembe - US Tshinkunku de Kananga
14H30 AC Rangers - JS Groupe Bazano
14H30 Céleste FC - AS Maniema Union
15H30 Sporting Club de Gagnoa - Académie de Football Amadou Diallo de Djékanou
18H00 Stade d'Abidjan - Société Omnisports de l'Armée
12H45 Haras El Hodood - Pyramids FC
12H45 National Bank of Egypt SC - ENPPI Club
17H00 Al Ittihad Al Iskandary - Ghazl El Mehalla
16H00 US des Forces Armées et de Sécurité de Bamako - Djoliba AC Bamako
, ,

CAN 2021-Sénégal : pourquoi le business des maillots tarde à exploser

Ce n’est pas encore la ruée vers les maillots de la sélection du Sénégal. À Dakar, la capitale, les vendeurs de maillots, drapeaux et accessoires aux couleurs des Lions de la Teranga subissent de plein fouet les prestations encore mornes de la bande à Gana Guèye dans cette CAN 2021. Le petit commerce autour de la CAN espère un coup de boost des Lions dès le début de la phase à élimination directe.

Sadio Mané Sénégal CAN 2021
Les prestations de Sadio Mané et ses coéquipiers affectent le business des maillots

Nous sommes au marché Sandaga en ce début d’après-midi de mercredi, au lendemain du match nul 0-0 entre le Sénégal et le Malawi. Ce n’est pas la joie malgré la qualification en ⅛ de finale du Sénégal. Chez les vendeurs trouvés dans l’un des plus célèbres marchés de la capitale sénégalaise, c’est un peu la grise mine. «Au début de la CAN, on vendait beaucoup de maillots. Mais depuis quelques rencontres des Lions, les choses commencent à ralentir fortement» confie Diack, un commerçant.

Vendeur de drapeaux, drapelets, bandeaux et brassards aux couleurs du Sénégal, Adama Séne, plus connu sous le nom de «Adama Drapeau» tente d’expliquer cette tendance. «Actuellement, ce n’est pas encore le grand rush. Il faut que le Sénégal gagne pour voir les gens acheter des drapeaux et accessoires. Les Sénégalais achètent le plus souvent les jours de matchs. Mais quand ils ne gagnent pas, les ventes chutent» soutient-il.

Une explication qui se tient à en croire les propos de Diack. «Ici, c’est les jours de match du Sénégal qu’on voit les clients. Et lorsque l’équipe gagne, les ventes explosent. Mais tant qu’elle enchaîne les résultats nuls, le business ralentit.» Les deux dernières sorties du Sénégal face à la Guinée et au Malawi qui se sont soldées par des matchs nuls n’arrangent donc pas leurs affaires.

Cependant, il y a quelques inconditionnels qui ont fait de l’achat de maillot de l’équipe nationale un devoir. C’est le cas de Ibrahima Diop, venu s’offrir la dernière version de la tunique des Lions de la Teranga. «Nous sommes des supporters, lance-t-il fièrement. On s’appelle le 12ème Gaïndé parce qu’on se doit d’être derrière l’équipe nationale en toutes circonstances. Il faut qu’on achète les maillots lorsqu’on se dit supporter.»

Ces irréductibles font d’ailleurs le bonheur de Mame Mor Guèye, un des doyens du marché Sandaga. «Pour l’instant je ne me plains pas. Les gens achètent des maillots en ce moment parce que les Sénégalais aiment le football et supportent leur équipe. Tous ceux qui supportent les Lions devraient avoir un maillot du Sénégal et l’arborer fièrement. Hommes, femmes et enfants sans exception» se réjouit-il.

Des performances ternes qui poussent à la prudence chez les fans

Favori avec l’Algérie de cette 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations, le Sénégal ne convainc pas jusqu’ici ses supporters. Une donne qui n’échappe pas à la vigilance des vendeurs à l’instar de Mame Mor. «L’équipe n’est pas encore performante. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle a beaucoup été touchée par la Covid ou parce que les joueurs manquent de compétition. Mais on ne désespère pas, elle va monter en puissance et les ventes de maillots aussi» espère-t-il.

Même son de cloche chez Diack qui pense que les résultats actuels de l’équipe sont la raison du ralentissement du business tout en restant optimiste pour la suite. « Il y avait de fortes attentes autour de l’équipe pour cette CAN. Et les supporters ne sont pas du tout satisfaits de ce que le Sénégal a montré jusqu’ici. C’est ce qui explique la situation que nous vivons. Mais rien n’est encore fini et les Lions peuvent hausser leur niveau. »

Pour Ibrahima Diop, rien de nouveau face à ce phénomène. C’est typiquement sénégalais selon lui. «Moi je pense que c’est normal, explique-t-il. Les Sénégalais fonctionnent ainsi. Ils préfèrent attendre de voir si l’équipe se rapproche de l’objectif pour se décider à acheter un maillot.» Victimes de désillusions à répétition dans leur quête d’une première étoile continentale, les supporters sénégalais adoptent un comportement attentiste.

Pour s’offrir le précieux sésame, il faut débourser entre 5.000 FCFA et 10.000 FCFA selon la qualité pour les adultes. Un prix «abordable» selon Ibrahima Diop. Le design des nouveaux maillots semble également faire l’unanimité sur le plan esthétique. «Vous voyez le maillot que je porte actuellement? C’est celui de la CAN 2019. Là, je viens pour acheter le nouveau maillot du Sénégal. Nous sommes derrière l’équipe nationale» insiste Ibrahima Diop.

« Franchement je ne me plains pas car tous les jours je vends des maillots, révèle Mame Mor Guèye. Les mêmes clients à qui j’avais vendu en 2019 reviennent acheter les nouveaux maillots en 2022 parce que les maillots sont très beaux. » Une qualification face au Cap Vert mardi accompagnée d’une prestation convaincante des Lions est le vœux pieux des vendeurs du marché Sandaga. Leur business en dépend.

Moustapha M. SADIO

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🗞️Dans le journal : le Cameroun doit gérer une mini-crise avec l’affaire Onana, le Sénégal a ouvert la voie de la qualification en 8e de finale. Le Ghana d’Alexandre Djiku espère bien suivre les pas⬇️

https://sportnewsafrica.com/news-football/journal-du-mondial-2022-la-joie-des-lions-la-mini-crise-au-cameroun/

#sna #Qatar2022 #journal

IMMENSE ! Quel match! Quels joueurs! Vous avez rendu hommage, en ce jour mémorable, à l’illustre Pape Bouba Diop.
Allez toucher maintenant les étoiles !

#Mankowuttindamli
#Fifa2022

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram