fbpx
LIVE
16

MATCHS DU JOUR 16

15H00 Renaissance FC de Ngoumou - Cotonsport de Garoua
14H00 Diables Noirs - AS Otôho d'Oyo
15H30 USC Bassam - Racing Club d'Abidjan
18H00 Académie de Football Amadou Diallo de Djékanou - SOL FC
12H45 El Dakhleya SC - Aswan SC
12H45 Ghazl El Mehalla - Haras El Hodood
17H00 Al Ittihad Al Iskandary - Ismaily SC
17H00 Ceramica Cleopatra FC - ENPPI Club
13H00 CA Bizertin - Stade Tunisien
13H00 Espoir Sportif de Hammam-Sousse - CS Sfaxien
13H00 CS Chebba - Étoile Sportive du Sahel
13H00 US Tataouine - Espérance Sportive de Tunis
13H00 Club Africain - AS Rejiche
13H00 AS Soliman - Etoile Olympique Sidi Bouzid
13H00 Étoile Sportive de Métlaoui - Olympique de Béja
13H00 US Monastirienne - Union Sportive de Ben Guerdane
,

CAN-Le jour où… : le Sénégal renverse la Guinée dans un quart de finale épique

Les rencontres entre le Sénégal et la Guinée sont toujours épiques. Mais celle de 2006 en quart de finale de Coupe d’Afrique des nations, en Egypte, garde une saveur particulière. Menés (1-0) et malmenés par le Syli National en première période, les Lions de la Teranga vont renverser la vapeur en seconde mi-temps, avec une fin de match folle.

Le Sénégal renverse la Guinée en 2006
Le Sénégal renverse la Guinée en 2006

Après une première mi-temps de rêve, les Guinéens vont connaître une descente aux enfers face à leurs voisins du Sénégal en seconde période. On est le 3 février 2006. Le Syli National affronte les Lions de la Teranga en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations, en Egypte. Kaba Diawara, aligné sur le front de l’attaque guinéenne, et ses coéquipiers connaissent un début de match parfait. L’actuel sélectionneur de la Guinée est d’ailleurs le premier à se signaler dans ce derby ouest-africain, en ouvrant le score (18’). Mais le colosse n’aura pas le temps de fêter son but, puisqu’il est annulé par l’arbitre pour hors-jeu.

Il ne va pas se décourager pour autant. Six minutes plus tard, Kaba, lui encore, va se mettre en évidence : il intercepte une passe en retrait du défenseur sénégalais Ferdinand Coly à son gardien, et place tranquillement le ballon dans les buts vides. 1-0 pour les outsiders, qui semblent beaucoup plus en jambes que leurs adversaires. Alors c’est logiquement que les hommes de Patrice Neveu rentrent au vestiaire en menant au score.

L’entrée en jeu de Mamadou Niang change tout

La confiance est ainsi du côté de la Guinée. Pascal Feindouna, star de son équipe, et ses partenaires se remettent à l’attaque dès l’entame de la seconde période. Le numéro 2 du Syli National se montre menaçant sur un corner, mais la tête du meneur de jeu flirte avec la barre de Tony Silva. Les Lions de la Teranga, de leur côté, sont mal en point malgré un bel effectif, avec des joueurs comme Henri Camara, feu Pape Bouba Diop, Diomansy Kamara… Au bord de la rupture, l’élimination de la bande à El Hadji Diouf, laissé sur le banc, se précisait alors au fil des minutes.

Mais… Lancé à la place de Souleymane Camara par le technicien Abdoulaye Sarr, Mamadou Niang va cependant complètement changer le cours de la rencontre. L’attaquant de l’Olympique de Marseille sonne la révolte des Sénégalais, qui parviennent enfin à égaliser grâce à Pape Bouba Diop. Le rapport de force est alors renversé ; le Sénégal s’installe dans la moitié terrain adverse et multiplie les occasions. 80e minute : les Lions obtiennent un coup franc bien placé. Le milieu de terrain Amdy Faye se charge de le tirer ; il place le ballon et décoche une grosse frappe qui vient s’écraser sur le poteau de Naby Laye.

Une fin de match folle

Deux minutes plus tard, Dianbobo Baldé perd la balle au milieu du terrain ; Henri Camara la récupère, déboule côté gauche, évite le retour du défenseur des Celtics Glasgow (Ecosse) et centre pour Niang. Seul à l’entrée de la surface, l’attaquant marseillais, trompe le gardien guinéen d’un puissant plat du pied droit. Désormais c’est le Sénégal qui est qualifié en demi-finales.

La fin du match va être folle. Après une échauffourée vite contrôlée par l’arbitre, Niang place un contre à l’issue duquel il pique sa balle face au gardien guinéen. La tentative échoue mais Henri Camara pousse le ballon dans la cage vide et tue le match. On joue alos le temps additionnel (90+3). Le match va se terminer sur ce score de 3-1, croit-on. Mais non. Quelques secondes plus tard, le virevoltant stéphanois Feindouno, moins en vue cette deuxième période, bat Tony Silva d’un magnifique coup franc enveloppé des vingt mètres. On n’ira pas plus loin. Les Guinéens s’inclinent face à leurs voisins. Les finalistes malheureux de la CAN 2002, eux, s’arrêteront en demi-finales, éliminés (2-1) par le pays organisateur, l’Egypte, dans un match très tendu.

Jules DIA

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram