fbpx
LIVE
1

MATCHS DU JOUR 1

19H00 Al Ittihad Al Iskandary - Al Ahly SC

Burkina Faso-Kamou Malo : « Aliou Cissé et moi avons le même combat »

Respectivement sélectionneur et gardien de but du Burkina Faso, Kamou Malo et Hervé Koffi étaient en conférence de presse d'avant-match. A la veille de la demi-finale qui va opposer les Etalons au Sénégal, les deux hommes ont évoqué les points clés qui pourraient faire basculer la rencontre. Un discours sans langue de bois. Extraits.

De notre envoyé spécial à Yaoundé

Kamou Malo Burkina Faso
Kamou Malo, sélectionneur du Burkina Faso

Le Burkina Faso face à la pression du match

« C’est le football. On ne joue pas au football sans pression. Je dirais plutôt que c’est une pression positive. On a envie de bien faire et on s’attend à un gros match demain. On a une dernière séance d’entraînement ce soir (ce mardi, ndlr). On va essayer de bien nous entraîner d’abord et rester concentrés sur nos objectifs. On est conscient et confiant. On sait que le Sénégal est une grande nation de football. On saura comment aborder le match demain (ce mercredi, ndlr). On a fait une bonne entrée dans ce tournoi. On a bien joué contre le Cameroun Ce match nous a permis de progresser et de prendre confiance. Ce n’est pas un hasard si le Burkina Faso est en demi-finales », a indiqué Hervé Koffi.

La jeunesse des Etalons et la gestion des cartons

« Cela peut être une arme supplémentaire mais aussi une suffisance. Dans la gestion des émotions au cours d’un match, notre équipe montre souvent deux visages. Je pense qu’on est encore très court dans la gestion des émotions. On continue à travailler dans ce sens et gagner en maturité », a fait savoir le sélectionneur, Kamou Malo. De son côté, le portier du Burkina Faso mise davantage sur la communication. « Il faut essayer de se parler. On va éviter de parler à l’arbitre. C'est au capitaine de parler aux arbitres et de dire aux joueurs de faire moins de fautes. Dango Ouattara a eu un carton rouge contre la Tunisie. Donc, il faudra être prudent et rester concentrés sur le match. Éviter les cartons pourra être une bonne chose en perspective de la finale », a-t-il analysé.

L'apport de Bertrand Traoré

« Je compte naturellement sur Bertrand Traoré parce que c’est le leader technique et capitaine de l’équipe. Quand les gens posent des débats, je pense que c’est un faux problème. J’ai beaucoup de respect pour ce garçon et son parcours en sélection du Burkina Faso. Il évolue dans le championnat le plus difficile et relevé au monde. Avoir un tel joueur et ne pas compter sur lui, je crois que c’est un peu jouer à la magie. Je ne dis pas que sans Bertrand notre équipe nationale ne joue pas. C’est faux. Dans notre équipe, nul n’est indispensable. Il n’ y a que des joueurs utiles. On n’a pas encore aligné notre équipe type depuis le début du tournoi. Mais je pense qu’on a un bon groupe de 28 joueurs qui vivent bien. Ils sont capables de remplir le contrat assigné. Il faut que les gens arrêtent d’imager notre sélection nationale parce qu’il y a Bertrand. C’est un jeune joueur. Il joue depuis longtemps mais c’est encore un jeune joueur. Tant qu’il est en jambes, il va jouer. J’ai confiance en lui. On compte sur lui », a détaillé le sélectionneur.

Kamou Malo-Aliou Cissé, duel de techniciens locaux

« C’est une occasion de rendre hommage à Aliou Cissé. C’est un devancier dans ce cercle très fermé de techniciens africains qui sont arrivés à ce niveau. J’ai beaucoup de respect pour lui. Aliou Cissé et moi avons le même combat pour beaucoup de visibilité sur les coachs africains. Il n'y a pas longtemps, chaque pays allait chercher son « sorcier ». Je ne vais pas prononcer de couleur. C’est pour vous dire que nous avons faim et pour que nous puissions atteindre nos objectifs, il faut que les dirigeants africains fassent confiance à cette expertise africaine et surtout à cet accompagnement. Les autres se sont développés à tel point qu’ils viennent nous envahir. Donc, il faut nous permettre de nous développer », a fait savoir Kamou Malo.

Victor BAGAYOKO

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🇨🇩 La RDC tient son nouveau sélectionneur, Sébastien Desabre qui officiait jusque là à Niort en Ligue 2 française https://sportnewsafrica.com/breve/sebastien-desabre-quitte-niort-pour-les-leopards/

🇨🇮 Kouadio-Yves Dabila appartenait au Lille OSC. https://sportnewsafrica.com/breve/paris-fc-soffre-un-defenseur-international-ivoirien/

🥈🇬🇭 Une médaille d’argent chez les moins de 54kg à la boxe 🥊 https://sportnewsafrica.com/breve/jeux-du-commonwealth-abraham-mensah-offre-une-3e-medaille-au-ghana/

🇬🇭 Joseph Paintsil a très tôt mis son équipe sur les rails en marquant à la 3e et à la 8e minute. https://sportnewsafrica.com/breve/genk-double-pour-paintsil/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram