fbpx
LIVE
27
French VERSION

MATCHS DU JOUR 27

15H45 Olympique de Médéa 1-1 US Biskra
15H45 RC Relizane 0-8 CR Belouizdad
15H45 Paradou AC 0-1 USM Alger
15H45 NC Magra 0-0 MC Oran
15H45 CS Constantine 3-3 Hilal Baladiat Chelghoum Laïd
15H45 NA Hussein Dey 0-1 RC Arbaâ
13H00 Stade Renard de Melong - Tonnerre Kalara Club de Yaoundé
13H00 PWD de Bamenda - New Star de Douala
14H30 Racing de Bafoussam - APEJES Football Academy
14H30 Colombe Sportive du Dja et Lobo - Panthère Sportive du Ndé
14H30 Bamboutos de Mbouda - Avion Academy FC
14H30 Cotonsport de Garoua - Yafoot FC (Yaoundé FC II)
14H30 Dragon Club de Yaoundé - Eding Sport FC de la Lékié
14H30 Renaissance FC de Ngoumou - Union des Mouvements Sportifs de Loum
15H00 Young Sport Academy Bamenda - AS Fortuna Mfou
15H00 Union Sportive de Douala - Canon de Yaoundé
15H00 OFTA FC - Fovu Club de Baham
17H00 Djiko FC de Bandjoun - Les Astres FC de Douala
14H30 Gazelle FC - AS Matelots
14H00 Étoile du Congo - CA Renaissance Aiglon Brazzaville
14H00 FC Nathaly's de Pointe-Noire - AS Cheminots de Pointe-Noire
13H30 US Panda B5 - AS Kuya Sport
16H30 El Gouna 1-0 Al Ittihad Al Iskandary
19H00 Misr Lel Makkasa 0-0 Pharco
17H00 AS Onze Créateurs de Niaréla - US Bougouba
17H00 AS Korofina - Club Olympique de Bamako
19H00 Lafia Club de Bamako - AS Olympique de Missira
, , ,

Capellogate-Gabon : Mounguengui derrière les barreaux, panique à la FIFA

Le président de la Fédération gabonaise de football, Pierre-Alain Mounguengui a été convoqué à la Direction générale des Contre-Ingérences et de la Sécurité militaire, dans le cadre du vaste scandale d'abus sexuels dans le football gabonais. Le dirigeant a été placé en garde à vue et a passé la nuit derrière les barreaux.

Pierre-Alain Mounguengui, président de la Fédération gabonaise de football.

Pierre-Alain Mounguengui ne s'attendait sûrement pas à pareils lendemains. Fraîchement réélu à la présidence de la Fédération gabonaise de football, le dirigeant se retrouve dans la tourmente. Initialement convoqué par la Direction générale des Contre-Ingérences et de la Sécurité militaire, pour audition dans le cadre du « Capellogate », qui a révélé au grand jour un vaste scandale d'abus sexuels et de pédophilie dans le milieu du football gabonais, le dirigeant a finalement été placé en garde à vue. Une interpellation qui intervient après celle de Serge Mombo, dont le nom a également été cité parmi les personnes impliquées dans ce réseau.

Lire sur le sujet : Le Gabon secoué par les révélations sur des viols commis par un entraîneur

D'après les informations de Sport News Africa, ce sont des aveux formulés par Serge Mombo, ancien président de la Ligue de football de l'Estuaire, qui sont à l'origine de la convocation de Pierre-Alain Mounguengui. Dans l'enquête en plusieurs parties faite par le Guardian et impliquant également le dirigeant, il lui est reproché d'avoir couvert les abus sexuels de certains formateurs et membres de la Fédération, dont Serge Mombo, alors qu'il a été alerté à plusieurs reprises. Convoqué dans un premier temps jeudi 21 avril afin de donner sa version des faits, il a été placé en garde à vue dans la soirée.

La FIFA avait connaissance des accusations

Une nouvelle qui s'est très vite répandue dans la presse locale et internationale, jusqu'à arriver à la FIFA. Un dossier brûlant dont se serait volontiers passée l'instance mondiale du ballon rond. Et pour cause, l'enquête du média britannique indiquait que la FIFA avait été alertée dans le cadre du « Capellogate » et que le nom de Pierre-Alain Mounguengui avait à l'époque déjà été cité parmi les personnes qui ont couvert les faits dénoncés. Sauf que l'instance n'avait pas pris la peine de communiquer ou mener une enquête, alors que la justice gabonaise faisait tomber les membres du réseau. En interne, le dirigeant gabonais, fidèle soutien de Gianni Infantino, a toujours été apprécié et sa réélection à la tête de la Fédération gabonaise avait été saluée.

Mais la donne pourrait être toute autre à présent après ce rebondissement. Car, d'après le code pénal au Gabon : « Quiconque, ayant connaissance d’un crime déjà tenté ou consommé, n’a pas, alors qu’il était encore possible d’en prévenir ou limité les effets, averti aussitôt les autorités administratives ou judiciaires, est puni d’un emprisonnement de trois ans au plus et d’une amende de 1 000 000 000 de francs au plus ou de l’une de ces deux peines seulement ». Autant dire qu'en cas de condamnation, le nouveau mandat de Mounguengui serait fortement compromis. La FIFA, elle, serait aussi pointée du doigt, pour n'avoir pas agi alors qu'elle a été alertée.

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🇨🇩 La judokate congolaise d'origine allemande ne pourra pas défendre son titre aux Championnats d'Afrique 2022. Elle n'a pas été inscrite par la Fédération nationale congolaise de judo (FENACOJU).

https://sportnewsafrica.com/a-la-une/marie-branser-ne-defendra-pas-son-titre-aux-championnats-dafrique/

⭐️🇸🇳 La star sénégalaise se dirige vers le Bayern…

https://sportnewsafrica.com/news-football/sadio-mane-vers-un-depart-de-liverpool-cet-ete/

🗣🎙 Sadio Mané : « Qu'un joueur africain n'ait pas gagné le Ballon d'Or depuis George Weah (1995), c'est triste »

https://sportnewsafrica.com/breve/ballon-dor-sadio-mane-lache-un-coup-de-gueule/

🇸🇳 Le Sénégal sort sa liste pour débuter les éliminatoires de la #CAN2023

https://sportnewsafrica.com/breve/can-2023-la-liste-du-senegal-pour-le-benin-et-le-rwanda/

Load More...
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram