fbpx
LIVE
1

MATCHS DU JOUR 1

18H00 ENPPI Club 9-11 National Bank of Egypt SC
, ,

Femafoot-Magassouba : les supporters restent sur leur faim

Mercredi, l'heure était aux comptes et aux annonces pour la Fédération malienne de football après la prestation des Aigles du Mali à la CAN 2021. L'occasion pour l'instance d'annoncer le maintien de Mohamed Magassouba comme sélectionneur et un nouvel encadrement autour du technicien. Des décisions saluées par les supporters des Aigles, qui espéraient tout de même davantage.

De notre correspondant au Mali

Mamoutou "Bavieux" Touré, président de la Fédération malienne de football.

Un oral qui n'a pas totalement convaincu. Le point fait par la Fédération malienne de football sur la participation des Aigles à la CAN 2021 semble loin des attentes des supporters et des journalistes qui visiblement n'ont pas encore digéré l'élimination prématurée de l'équipe. En outre, ils (les supporters) ne font aucun cadeau à la Fédération malienne pour ses décisions prises concernant le sort du sélectionneur, Mohamed Magassouba, considéré comme le principal fautif de la campagne camerounaise. Des décisions qualifiées de demi-mesures.

Contrairement aux attentes de nombreux supporters, la Femafoot n'a pas évoqué son remplacement. Du moins, il n'est pas encore à l'ordre du jour. Magassouba ne sera pas remplacé par un autre entraîneur, mais plutôt assisté par un collège qui va l'appuyer techniquement. D'emblée, cette position de la fédération prend en otage les attentes des fans du ballon rond. « Cette décision de la fédération est en contradiction parfaite avec tout ce que j'attendais du sort de Magassouba. Il devrait être remercié tout simplement », a déploré Issa Cissé, supporter déçu.

La Fédération trop complaisante avec Magassouba ?

Et pourtant, le sélectionneur Mohamed Magassouba a permis à la sélection nationale de réaliser des progrès sur le plan sportif. C'est avec lui que le Mali a atteint ces barrages de la Coupe du monde 2022. Mais, selon certaines opinions, ses échecs sont bien plus inquiétants, à tel point qu'il n'est plus envisageable de le maintenir à la tête des Aigles. A moins qu'il ne soit protégé. « Magassouba est plus lourd que la Fédération malienne. Sinon, comment se fait-il que la Femafoot ne le limoge pas après que des gens aient perdu la vie par sa faute ? Comment on peut le maintenir après tout ce qu'on a vécu à la CAN ? » s'interroge Amadou Dabo. « La Fédération et Magassouba c'est du pareil au même. Moi en tout cas je ne peux plus supporter les Aigles tant qu'il sera le coach » regrette Moussa Sidibé.

Le vice-président des supporters des Aigles du Mali, Cheickna Demba prend acte de la décision du président de la Femafoot pour le maintien de Mohamed Magassouba et suspend son mot d'ordre de grève de faim. « Je salue le ministre des Sports et le président Touré d'avoir pris en compte nos préoccupations, à savoir former un collège d'entraîneurs autour de Magassouba pour l'aider à diriger l'équipe. Donc je vais suspendre mon mot d'ordre de grève de la faim en attendant la fin des matchs de barrage de la Coupe du monde » a-t-il annoncé.

Un nouveau bilan après les barrages au Mondial 2022

Du côté des journalistes sportifs, beaucoup sont sur la réserve par rapport à cette décision de la Fédération malienne de football de maintenir Magassouba. Certains estiment que le calendrier avec les barrages imminents en vue du Mondial, jouent pour beaucoup dans la balance. C'est le cas de Zakaria Samake. « Je ne suis pas surpris par cette décision, car tout le monde sait qu'on est proche des matchs de barrages, donc si tu déposes Magassouba maintenant, qui vas-tu appeler pour gérer l'équipe dans un temps aussi court ? Et qui pourra vous donner un résultat satisfaisant ? Alors maintenir Magassouba et le faire assister par un collège d'entraîneurs ou des anciens joueurs qui ont été cités dans la salle de presse, je dirais tout simplement que ça rassure un peu mais pas trop. Tout ce que je veux, c'est de voir mon pays qualifié pour la première phase finale de la Coupe du monde de son histoire », juge le journaliste de la Radio La voix des jeunes.

Quant au président des journalistes sportifs du Mali, il préfère garder le silence pour le moment, car selon lui, l'heure est au rassemblement autour des Aigles. Les matchs de barrages face à la Tunisie sont pour bientôt. Ces critiques et regrets doivent naturellement un peu plus peser sur la Fédération malienne de football qui n'a pas voulu se séparer de Mohamed Magassouba, comme l'espérait bon nombre de supporters. Ils sont, surtout l'entraîneur, condamnés à gagner le match de barrage contre. Dans le cas contraire, sa tête risque de tomber.

Sekou DIARRA

Auteur

ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

⚽️🇳🇬 Le Nigérian Moses Simon a marqué le premier but de Nantes dans cette saison de Ligue 1 mais les canaris ont du partager les points avec Lille https://sportnewsafrica.com/breve/moses-simon-marque-le-premier-but-nantais-de-la-saison/

🥈🇨🇮 La lutteuse Amy Youin se pare d’argent et offre une nouvelle médaille à la Côte d’Ivoire aux Jeux Islamiques de Konya. https://sportnewsafrica.com/breve/jeux-islamiques-amy-youin-glane-une-4e-medaille-pour-la-cote-divoire/

✅ Franck Kessié va pouvoir prendre part au match de ce samedi contre le Rayo Vallecano à l’occasion de la 1ère journée de Liga https://sportnewsafrica.com/breve/fc-barcelone-franck-kessie-enfin-enregistre/

✈️ Samuel Eto’o arrive à Dakar au Sénégal pour promouvoir la destination Qatar en vue de la Coupe du Monde https://sportnewsafrica.com/breve/coupe-du-monde-2022-samuel-etoo-et-les-autorites-du-qatar-a-dakar/

Load More...
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram