Boubacar Fall : «Marcher sur les traces de Bayall Sall»

Le grand saut ! Boubacar Fall découvre maintenant la rigueur et les exigences du haut niveau. Première recrue de Saint-Étienne durant ce mercato de janvier, le portier de 19 ans arrive toutefois avec de fortes ambitions. «Je suis très heureux d’avoir signé ce premier contrat professionnel (de 3 ans)», soutient d’emblée le jeune portier sénégalais.

«Je suis d'autant plus heureux de signer à l'AS Saint-Étienne que ce club a déjà accueilli de grands joueurs sénégalais. C'est une fierté de marcher sur les traces de Moustapha Bayal Sall. Il m'a dit beaucoup de bien de Saint-Étienne. J'espère être à la hauteur de la confiance du coach et des dirigeants. Ici, toutes les conditions sont réunies pour que je poursuive ma progression», poursuit le jeune gardien.

Puel : «Il a un très gros potentiel»

L’entraîneur de Sainté, Claude Puel ressent déjà des vibrations positives à l’endroit de Boubacar Fall. Selon le technicien français, la hiérarchie ne sera pas cependant pas bouleversée. «Il n'y aura pas de changement dans la hiérarchie pour l'instant», confirme le coach des Verts. Les Stéphanois préparent en effet l’avenir en misant sur Boubacar Fall. «C'est un jeune joueur et il apportera ses qualités. Il lui faudra un temps d'adaptation, surtout à cette période là avec le froid. Mais il a un très gros potentiel. C'est un élément en devenir. Il correspond bien à ce qu'on veut faire. Il n'est pas prêt de suite. Mais on va travailler pour le futur», poursuit Puel.

L'entraîneur des gardiens, André Biancarelli, abonde également dans le même sens. «C'est un bon potentiel. Il est grand et il se sert de son amplitude, c'est ça qui est important. Il va vite au sol et il a encore quelques gestes qui pourront le faire avancer. Mais il a déjà de bonnes qualités naturelles. C'est un bosseur. Je m'attache beaucoup à ce que j'ai vu, à ce que les personnes qui le connaissent ont pu me dire. Il a une très bonne mentalité. C'est un travailleur, c'est l'essentiel.» A Boubacar Fall (1,98m), de confirmer désormais. Avec les U20 du Sénégal, il a, en tout cas, multiplié les belles performances. Le jeune portier ne sera cependant pas à la CAN U20. Car le Sénégal, vice-champion en titre, n’a pu décrocher son ticket pour la Mauritanie à cause de la Gambie.

Jim CEESAY

Ces Africains qui animent le mercato hivernal

Ouvert depuis le 2 janvier, le marché des transferts de la mi-saison prend fin le 1er février. Les joueurs africains ont donc 21 jours pour se décider concernant leur avenir. Pas tous. Mais certains ont besoin de se relancer pour trouver du temps de jeu ou relever d’autres défis dans leur carrière. On peut ainsi dresser une liste des joueurs en fin de contrat ou qui pourraient être rachetés. Cependant, on s’intéresse juste aux dossiers les plus chauds du mercato.

Islam Slimani (Algérie)

C'est fait! Islam Slimani s’est engagé avec Lyon. L’attaquant algérien a pu obtenir de son ancien club de Premier League, Leicester, qu’il le libère de son contrat. Il lui restait pourtant 6 mois de contrat avec les Foxes. Slimani va remplacer Moussa Dembélé en partance pour l’Atlético Madrid sous forme de prêt. Le Fennec avait été prêté par Leicester à Monaco, lors de la saison 2019-2020. La valeur marchande de l'Algérien est estimée à 5 millions d'euros (3 milliards FCFA).

Bakambu (RD Congo)

Libre depuis le 31 décembre dernier, l’ancien joueur de Beijing Guoan, Cédric Bakambu (28 ans), devrait effectuer son retour en Europe. Selon des médias espagnols, le profil du Congolais intéresserait le Real Madrid qui cherche un attaquant pour épauler Benzema. Pour le moment, les Merengue n’ont pas encore communiqué sur ce dossier. Toutefois, on annonce l’intérêt d’autres clubs. Sportivement, un retour en Europe aurait plus de portée pour Bakambu qui devrait coûter 15 millions d'euros (9,8 milliards FCFA).

Boulaye Dia (Sénégal)

Co-meilleur buteur de Ligue 1 avec 12 buts, l’attaquant sénégalais est la cible de West Ham et d’autres clubs européens. Sous contrat avec Reims jusqu’en 2022, Boulaye Dia a déjà son bon de sortie. De ce fait, son départ se dessine de plus en plus durant ce mercato. Les dirigeants rémois pourront le céder au plus offrant. Mais il faudrait débourser plus  de 12 millions d'euros (7, 8 milliards FCFA) pour enrôler le Sénégalais.

Ismaïla Sarr (Sénégal)

Il fait partie aussi des joueurs qui animent le mercato. Ismaïl Sarr pourrait retrouver la Premier League. En Championship avec Watford, le Sénégalais a reçu une offre de 35 millions d’euros (environ 23 milliards FCFA) de West Ham. A noter que la valeur marchande de l'ancien Rennais est de 20 millions d'euros (13 milliards FCFA).

Mohamed Simakan (Guinée)

A 20 ans, Mohamed Simakan est considéré comme un futur grand défenseur. Le Franco-Guinéen est ciblé par l’AC Milan, actuel leader de Serie A. Le club italien a formulé une offre de 14 millions d’euros +3 de bonus (11 milliards FCFA) à Strasbourg. Formé en Alsace, Simakan intéresse aussi le RB Leipzig en Bundesliga. Le Strasbourgeois va animer ce mercato au regard de l’intérêt des clubs pour s'attacher ses services. 18 millions d'euros (11,8 milliards FCFA), c'est le prix sur le marché du Franco-guinéen.

Fabrice Ondoa (Cameroun)

Licencié par Ostende pour avoir organisé une fête en plein confinement, l'international camerounais est sur le marché des transferts. Le portier de 25 ans a la côte en Turquie. Il est pisté par plusieurs clubs, dont Ankaraspor qui évolue en 2e division. Fabrice Ondoa voudra se relancer à un an de la CAN, prévue au Cameroun. Ondoa coûterait 400 000 euros (262 millions).

Aissa Mandi (Algérie)

A cinq mois de la fin de son contrat avec le Betis Séville, prévu le 30 juin prochain, Aissa Mandi, semble de plus en plus proche du départ. Il n’a pas encore reçu de proposition de prolongation. Mais le Fennec est suivi par l’Inter de Milan qui est en avance sur le dossier. A 29 ans, Aissa Mandi pourrait découvrir son 3e championnat après la France et l’Espagne. Cependant, Aissa Mandi a une valeur marchande de 8 millions d'euros (5 milliards FCFA).

Youssouf Sabaly (Sénégal)

En fin de contrat en juin, le défenseur sénégalais Youssouf Sabaly ne devrait pas rester à Bordeaux. Le joueur de 27 ans est sollicité depuis plusieurs saisons par des clubs en Italie et en Angleterre. En 2018, il était tout près de signer à Naples, mais sa blessure au genou avait tout fait capoté. Même si les Girondins lui ont proposé une prolongation jusqu’en 2022, Sabaly ne crachera pas sur une bonne proposition venant d’un grand club. Le Lion de la Téranga a la même côte sur la marché qu'Aissa Mandi.

Nicolas Nkoulou (Cameroun)

Champion d’Afrique 2017 avec le Cameroun, Nicolas Nkoulou a perdu sa place de titulaire avec Torino. Il n’a plus joué depuis le 12 décembre 2020 contre Udinese (2-3, défaite). Son club est 18e de Serie A. Ces éléments pourraient pousser le «Lion Indomptable» à aller voir ailleurs. A 30 ans, il a besoin de rester compétitif pour les prochaines échéances internationales, dont la CAN 2022. Malgré son faible temps de jeu, Nkoulou a une importante valeur marchande, 7 millions d'euros (4,5 milliards FCFA).

Mehdi Benatia (Maroc)

Le défenseur marocain de 33 ans, Mehdi Benatia (valeur marchande 3 milliards FCFA) est proche d’un retour en Europe. L’ancien joueur de la Juventus de Turin est en fin de contrat avec Al-Duhail (Qatar). Il figure sur les tablettes de l’AC Milan, de Fenerbahçe et d’Istanbul Basaksehir.

Nabil Bentaleb (Algérie)

Le milieu de terrain de Schalke, Nabil Bentaleb (valeur marchande 3 milliards FCFA), est pisté par Parme, Fulham et Newcastle. L’Algérien ne devrait pas rester à Schalke, où il évolue avec l’équipe réserve. A six mois de la fin de son contrat, Bentaleb (26 ans) va sans doute considérer les meilleures propositions pour enfin se relancer.

Mehdi Bourabia (Maroc)

Le milieu marocain de Sassuolo (Serie A), Mehdi Bourabia pourrait faire l’objet de transfert durant ce mercato. Il intéresse plusieurs clubs de Serie A et Süper Lig. On peut citer Hellas Verone, Parme et Trabzonspor. Cette saison, il a disputé 12 matchs pour 1 but avec Sassuolo. Son contrat expire en juin prochain. Sa valeur sur le marché est de 4 millions d'euros (2,6 milliards FCFA).

Victor BAGAYOKO

Camavinga : «Je garde la tête froide»

Après une saison seulement à Rennes, Edouardo Camavinga a prouvé que c’était un futur grand. A 17 ans seulement, le milieu gaucher rayonne dans l’entrejeu rennais. Il a beaucoup contribué à la première qualification de Rennes en Ligue des champions. Des performances qui ont d’ailleurs valu à Camavinga d’être sélectionné en équipe de France par Didier Deschamps. Lui le natif de Cabinda (Angola), de parents congolais. Mais ses prestations ont aussi attiré les grandes écuries européennes friandes de pépites.

Cependant le gamin âgé aujourd’hui de 18 ans et son entourage ont préféré rester en Bretagne pour continuer à grandir dans le cocon familial. Pour le bonheur de Rennes même si depuis quelques semaines, à l’image de son équipe, Camavinga connait un petit passage à vide. Ce qui témoigne d’ailleurs de l’influence du jeunot dans le jeu de sa formation. C’est lui le moteur. Celui qui dicte le tempo et imprime le rythme.

Peser le pour et le contre

Et malgré son coup de mou, le Stade Rennais aura, l’été prochain, du mal à le garder. Car le Bayern, le Real Madrid, Manchester United et surtout le PSG en ont fait une priorité. Le club de la capitale française est depuis la retraite de Thiago Motta à la recherche d’un tel milieu de terrain, capable de gratter des ballons dans les pieds de ses adversaires et de relancer proprement.

Cet intérêt ne laisse d’ailleurs pas insensible Camavinga. «C’est sûr que ça fait plaisir quand un grand club s’intéresse à toi. Moi, je garde la tête froide. Je suis au Stade Rennais» confie le Congolais. Toutefois Camavinga, sous contrat jusqu’en juin 2022 avec Rennes fera son choix à l’intersaison. «On va attendre la fin de saison. On va se réunir autour de la table et on va peser le pour et le contre», affirme l'international français. Son avenir est à coup sûr loin de la Bretagne.

Demba VARORE

Strasbourg : Habib Diallo, un vrai renfort

«Ils (les dirigeants de Metz) m’ont forcé à signer à Strasbourg alors que j’avais d’autres propositions». Cette phrase de Habib Diallo au lendemain de son transfert à Strasbourg en octobre dernier a semé la zizanie dans le camp des supporters des deux équipes. Pour les Messins, c’était inadmissible de laisser partir Habib, le grand artisan de la montée en Ligue 1 en 2019 (26 buts). Puis du maintien en 2020 avec 12 réalisations en 26 journées. Les fans ont alors manifesté leur colère devant le siège du FC Metz et même saccagé quelques biens.

Déçu mais…

Chez les supporters strasbourgeois en revanche, il y avait un sentiment d’incompréhension et surtout d’inquiétude. Comment les dirigeants peuvent-ils mettre 10 millions d’euros (6,5 milliards) sur un attaquant pas content d’être là ? Mais très rapidement Habib Diallo va dissiper les doutes. D’abord dans les médias en calmant le jeu. «Toutes les rumeurs qui sont sorties ne veulent pas dire que je n'ai pas envie de jouer à Strasbourg. Strasbourg est en Ligue 1, comme Metz, où j'ai joué 5 ans. J'étais très heureux de jouer à Metz. Je suis très content de jouer à Strasbourg. Par contre, je suis un peu déçu de comment s'est fait le transfert, je suis déçu de certaines personnes», reprécise Habib Diallo sur la chaîne, Téléfoot.

Le nouveau chouchou

Sur le terrain ensuite, Diallo se montre tout de suite décisif et incontournable. Alors qu’il n’avait pas marqué en début de saison avec Metz, le Sénégalais trouve le chemin des filets dès son premier match avec Strasbourg. Mais les Alsaciens s’inclinent 3-2 devant Lyon. Pas grave car la journée suivante devant Brest, Habib Diallo marque et fait marquer. Son équipe s’impose ainsi 3-0. C’’était seulement le 2e succès des Strasbourgeois après 8 journées.

Depuis, ils en ont gagné trois autres. Et à chaque fois, Habib Diallo trouve le chemin des filets. Strasbourg (16e) sort un peu la tête de l’eau et c’est en grande partie grâce à son attaquant sénégalais, auteur de 6 buts et 3 passes décisives en 12 matchs. Diallo doit cependant continuer à être décisif pour permettre aux Alsaciens de continuer leur ‘’remontada’’ au classement. Ça lui ouvrira sûrement les portes d’un club plus huppé. Son souhait principal. Cela commence par enchaîner à Bollaert chez le promu Lens, ce samedi soir.

Demba VARORE

Programme 19e journée

Samedi 9 janvier 2021

20h00

Lens - Strasbourg

Bordeaux - Lorient

Dijon - Marseille

Metz - Nice

Monaco - Angers

Montpellier - Nantes

Nîmes - Lille

PSG – Brest

Reims - Saint-Etienne

Rennes - Olympique Lyonnais

Montpellier : Samy Benchamma passe pro

On savait qu'il serait le seul jeune du centre de formation de Montpellier à passer pro cette année. Samy Benchamma finalement paraphé son contrat. Une signature officialisée ce vendredi par le club héraultais au grand bonheur du très prometteur milieu de terrain franco-algérien. « C’est une satisfaction et une fierté pour moi de signer dans ce club où j’ai été formé et je vais tout faire pour m’y imposer », promet-il. 

Le champion de France U19 incarne l'avenir de Montpellier. Il suscite, en tout cas, beaucoup d'espoir du côté des dirigeants montpelliérains. « Ça fait toujours plaisir quand un jeune formé au club signe son premier contrat professionnel. C'est quelqu'un qui a un énorme potentiel et notre directeur sportif, Bruno Carotti, croit énormément en lui. », se réjouit le prési Laurent Nicollin. A toi de jouer maintenant, Samy. 

Real : Casemiro prolonge jusqu’en 2023

Selon le quotidien Marca, l’international brésilien du Réal de Madrid, Casemiro, s’est engagé une nouvelle fois avec la Casa Blanca pour trois ans.

Le milieu de terrain de 28 ans est arrivé chez les Merengues en 2013, avant d'être prêté au FC Porto, au Portugal, la saison d'après (2014-2015). De retour au Réal, Zidane le titularise.

Avec 35 matchs dans les jambes cette saison, Casemiro est l'un des cadres du coach français.

A noter que le journal Marca rapporte que le Réal a décidé de ne plus rendre public le renouvellement des contrats de ses joueurs.

Moussa MBODJI

Le Sénégalais Moustapha Name rejoint le Paris FC

Le milieu de terrain Sénégalais Moustapha Name quitte Pau pour rejoindre le Paris FC.

Âgé de 25 ans, le joueur signe 3 ans avec le Paris FC qui évolue en ligue 2 Française.

Auteur de 5 buts et d’une passe décisive avec Pau lors de la saison 2019-2020, Name veut poursuivre son évolution au sein de la ligue 2, mais dans un club plus ambitieux qui joue la montée en ligue 1.

Le camerounais Jean Charles Castelleto signe au FC Nantes

Le défenseur s’est engagé jusqu’en 2023 avec les Canaris.

Le club français en a fait l'annonce à travers un communiqué : « Le FC Nantes est très heureux d’annoncer la signature de Jean-Charles Castelletto qui arrivera libre de tout engagement le 1er juillet prochain en provenance du Stade Brestois 29 (L1). »

L'international camerounais de 25 ans va évoluer durant les trois prochaines années avec le FC Nantes, 13e au classement. 

Moussa MBODJI

Mohammed Salisu dans le viseur du Stade Rennais

Décidément les Bretons sont sur tous les fronts pour préparer la Ligue des Champions la saison prochaine. Après l’attaquant gabonais Denis Bouanga, les Rennais suivent de près un autre africain. Le défenseur ghanéen du Real Valladolid Mohammed Salisu est également sur les tablettes du club français. 

Selon le 10 Sport, des discussions auraient été engagées avec l’entourage du joueur et le club espagnol. Mais le Black Star n’es pas suivi que par le Stade Rennais. « Il y a des équipes d’Espagne et aussi de l’étranger. Premier League, deux en France, trois en Italie… Et en Espagne, il y en a vraiment une. Je dis vraiment, car un club est venu et nous a dit qu’il voulait boucler rapidement le dossier », révèle le directeur sportif de Valladolid Miguel Angel Gomez.

Mohammed Salisu est encore sous contrat avec le club espagnol jusqu’en juin 2022.

Le FC Nantes lève l'option d'achat de Moses Simon

Après avoir conquis le cœur des supporters Canaris, Moses Simon s’installe définitivement au FC Nantes. Le club français a finalement levé l’option d’achat de l’international nigérian prêté par Levante.

L’ailier de 24 ans a paraphé lundi un contrat le liant aux Canaris jusqu’en 2024. Le club espagnol aurait touché environ 5 millions d’euros. Le Super Eagle a inscrit 5 buts en 26 apparitions en Ligue 1 cette saison.