fbpx
French VERSION

Gambie-Tom Saintfiet : « On peut rivaliser avec les meilleurs »

La Gambie s’est qualifiée pour la première phase finale de CAN de son histoire. Le sélectionneur des Scorpions, le Belge Tom Saintfiet (48 ans), estime que son équipe peut rivaliser avec des équipes plus fortes que la sienne, comme elle a su le faire ces dernières années.

De notre correspondant

 

Tom Saintfiet, le sélectionneur de la Gambie.
Tom Saintfiet, le sélectionneur de la Gambie.

Avant l’ultime stage de préparation, êtes-vous satisfait de la façon dont votre sélection, la Gambie, s’est comportée depuis la qualification obtenue en mars dernier ?

Nous avons pu effectuer un stage en juin, en Turquie, où nous avons battu le Niger (2-0) et le Togo (1-0), et perdu face au Kosovo (0-1). En octobre, au Maroc, nous avons dominé la Soudan du Sud (2-1), perdu contre la Sierra Leone (1-2) et contre le Maroc A’ (2-7), même s’il s’agissait davantage d’un match d’entraînement. Et en novembre, nous avons fait un regroupement aux Emirats Arabes Unis, avec une défaite face à la Nouvelle-Zélande (0-2).

J’aurais aimé que l’on participe au tournoi des Comores en septembre, mais nous n’avions pas pu nous y rendre pour des raisons financières. Mais on a pu travailler dans d’excellentes conditions, en s’entraînant et en jouant sur de bonnes pelouses. Les joueurs sont toujours très motivés, et ils ont hâte de participer à cette phase finale. Certains ont un temps de jeu assez limité en club, et cela leur a fait du bien de jouer ces matches amicaux.

Vous en avez d'ailleurs profité pour faire des essais…

Oui. Il y a plus de 100 joueurs gambiens qui évoluent en Europe, et d’autres en Asie. C’était intéressant d’en voir ou d’en revoir certains. Il faut de la concurrence dans une équipe. J’ai décidé de faire appel à des joueurs évoluant à l’étranger, surtout en Europe. Les championnats y sont plus relevés, certains de mes internationaux jouent dans de bons championnats comme l’Italie, l’Espagne, la Suisse ou la Belgique. Mes adjoints gambiens suivent bien sûr le championnat local, je reste informé, mais pour moi, si on veut progresser et obtenir des résultats, il faut prendre les meilleurs. Et les meilleurs jouent en Europe.

                          « Le premier match face à la Mauritanie sera très important »

Dans quel système allez-vous jouer au Cameroun ?

On évolue le plus souvent en 4-2-3-1, un système flexible qui peut se transformer en 4-5-1.  Mais pour une équipe comme la Gambie, qui n’a pas de stars dans son effectif, la réussite passe par une grosse discipline, le respect des consignes et la solidarité. Il faut jouer en équipe. Nous savons que nous n’avons pas la meilleure équipe, que nos adversaires à la CAN ont plus d’expérience que nous des compétitions de haut niveau.

Vous n’avez pas de star, mais vous pouvez compter sur des joueurs de qualité. On pense notamment à Assan Ceesay, votre meilleur buteur…

C’est un très bon joueur, efficace en sélection et avec son club des Grasshopper Zürich. Il est très important pour nous, comme le sont d’autres joueurs, comme Ablie Jallow, Omar Colley, Ebrima Sohna, Musa Barrow, Syulayman Marreh par exemple. Des joueurs qui sont là depuis plusieurs années.

Que peut espérer la Gambie au Cameroun ?

Nous savons que c’est un groupe compliqué. La Tunisie et le Mali sont des habitués des phases finales, ce sont deux équipes qui peuvent se qualifier pour la Coupe du Monde 2022, et la Mauritanie a disputé la CAN 2019. Je crois que ces sélections nous respectent, car elles savent que nous avons réussi de très bons résultats ces dernières années, non seulement en nous qualifiant pour la CAN, en terminant à la 1ère place devant le Gabon et la RD Congo mais aussi en battant le Maroc (1-0) et la Guinée (1-0) en amical en 2019, en faisant match nul deux fois contre l’Algérie (deux fois 1-1) en éliminatoires de la CAN en Egypte.

On peut rivaliser avec des équipes plus fortes. Je pense que nous pouvons bien figurer au Cameroun, et le premier match contre la Mauritanie le 12 janvier sera très important pour nous. On a l’ambition que la Gambie prenne l’habitude d’être régulièrement présente en phase finale…

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

#CAN2021 Face au Maroc, le Gabon aura quelques arguments à faire valoir https://sportnewsafrica.com/news-football/le-gabon-bete-noire-des-lions-de-latlas/

#CAN2021 Duel à trois entre Sénégal, Guinée et Malawi pour une qualification en 8èmes de finale https://sportnewsafrica.com/a-la-une/can-2021-groupe-b-toutes-les-options-de-qualification-pour-le-senegal-la-guinee-et-le-malawi/

#CAN2021 Ancien capitaine du Gabon, Paul Kessany espère une qualification des Panthères https://sportnewsafrica.com/a-la-une/gabon-paul-kessany-quatre-points-dans-un-tel-contexte-cest-presque-un-miracle/

#CAN2021 "Ce style a fait de moi un des meilleurs gardiens au monde"

André Onana répond aux détracteurs de son jeu et de celui du Cameroun #TopOfTheCAN

Load More...
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram